Tout est politique, France info

Tout est politique. Brice Hortefeux, député européen Les Républicains : "Nous avons un genou à terre"

Le député européen Les Républicains et vice-président de la région Auvergne Rhône Alpes, Brice Hortefeux, était l'invité de Jean-François Achilli dans l'émission "Tout est politique", mercredi soir.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Mis à jour le
publié le

Le député européen et vice-président Les Républicains de la région Auvergne Rhône-Alpes, Brice Hortefeux, était l\'invité de Jean-François Achilli dans \"Tout est politique\", mercredi soir sur franceinfo. 
Le député européen et vice-président Les Républicains de la région Auvergne Rhône-Alpes, Brice Hortefeux, était l'invité de Jean-François Achilli dans "Tout est politique", mercredi soir sur franceinfo.  (FRANCEINFO)

C'est un fervent soutien de Laurent Wauquiez, candidat à la présidence des Républicains : le député européen et vice-président de la région Auvergne Rhône-Alpes, Brice Hortefeux, était l'invité de Jean-François Achilli dans Tout est politique, mercredi 6 septembre sur franceinfo. Il envisage l'élection du président des Républicains, prévue les 10 et 17 décembre prochains, comme l'occasion de rebâtir le parti, largement touché par les défaites aux élections présidentielle et législative.

Deux mois de débats pour se reconstruire

Brice Hortefeux a tout d'abord dressé un constat de la situation de son parti, Les Républicains. "Nous ne sommes pas sous terre, nous avons un genou à terre", a-t-il concédé, en évoquant les défaites aux élections présidentielle et législative. Cet aveu de faiblesse ne l'empêche pas d'être optimiste quant à l'avenir du part. "Nous pouvons nous relever", assure-t-il. Il complète : "Nous devons nous reconstruire, bâtir une famille politique qui puisse incarner un projet et que ce projet puisse être porté par son responsable."

L'élection du président des Républicains constitue selon lui une bonne occasion de reconstruire le parti. "On va avoir deux mois de débat, il faut en profiter pour précisément définir ce que doit être l'organisation de la principale famille de l'opposition", explique Brice Hortefeux. Selon lui, les bases sont jetées et doivent être complétées. "On ne part pas de rien, ce n'est pas une page blanche", assure-t-il, en évoquant "la deuxième force à l'Assemblée nationale, la première au Sénat et dans les territoires". Brice Hortefeux estime qu'"à partir de ce socle, il faut que l'on bâtisse une droite forte, populaire et sociale".

Le député européen et vice-président Les Républicains de la région Auvergne Rhône-Alpes, Brice Hortefeux, était l\'invité de Jean-François Achilli dans \"Tout est politique\", mercredi soir sur franceinfo. 
Le député européen et vice-président Les Républicains de la région Auvergne Rhône-Alpes, Brice Hortefeux, était l'invité de Jean-François Achilli dans "Tout est politique", mercredi soir sur franceinfo.  (FRANCEINFO)