T'as vu l'info ?, France info

T'as vu l'info ? Une prime aux votants... plutôt qu'aux élus !

Selon une enquête publiée par "Le Monde" vendredi, l'abstention s'élèverait à 32 % au second tour de la présidentielle. Cela n'a pas échappé à Guy Birenbaum. 

00:00-00:00

audio
vidéo
logo
franceinfoGuy BirenbaumRadio France

Mis à jour le
publié le

Un électeur dépose son bulletin dans l\'urne aux primaires de la gauche, en janvier 2017. 
Un électeur dépose son bulletin dans l'urne aux primaires de la gauche, en janvier 2017.  (LIONEL VADAM / MAXPPP)

À un peu plus de six semaines du premier tour de l’élection présidentielle, l’abstention se situerait aux alentours de 32 %, selon l’enquête du Centre de recherches politiques de Sciences Po, publiée par Le Monde, vendredi 10 mars 2017.

32 % ça ferait de cette population, et de loin, le vrai "premier parti de France". Ce serait aussi un sacré record de premier tour, loin devant le premier tour de 2002, un certain 21 avril, où 28,4 % des inscrits s’étaient abstenus. J’ajoute que, cette année, le premier tour du scrutin a lieu le 23 avril, c’est à dire pendant les vacances de printemps des zones A et B, ce qui ne va pas faciliter la mobilisation électorale. Il faut donc trouver une solution.

Payer les électeurs contre l'abstention

J’ai une idée… Vous avez probablement entendu quelques personnalités, dont Alain Minc ou le Républicain Hervé Mariton sur franceinfo, expliquer depuis le début de l’affaire Fillon qu’il faudrait augmenter la rémunération des femmes et des hommes politiques pour qu’ils ne soient pas tentés par des petits ou des gros arrangements... Le socialiste Julien Dray vient même de déclarer : "un député a besoin de 9 000 euros net par mois". Nous parlons d’argent public. C’est nous qui finançons les salaires des élus censés nous représenter.

Eh bien c’est tout simple, pour ramener les électeurs vers les urnes et pour motiver ceux qui ne sont même pas inscrits, j’ai LA solution. Il faut payer les électeurs pour qu’ils aillent voter. La prime aux votants ! D’ailleurs ça a existé : certains élus comme Marcel Dassault, dans sa circonscription de l'Oise, n’hésitaient pas à distribuer des billets de 500 francs, à l’époque, ou des cadeaux en nature à ses électeurs.

Alors je vais choquer en proposant de payer les électeurs. Mais est-ce-que ça vous choque plus que les élus qui demandent plus d’argent pour ne pas être corruptibles ? Ça se discute, non ? 

Le dicton du jour

À la Saint Vivien, la démocratie a un prix de revient… 

Un électeur dépose son bulletin dans l\'urne aux primaires de la gauche, en janvier 2017. 
Un électeur dépose son bulletin dans l'urne aux primaires de la gauche, en janvier 2017.  (LIONEL VADAM / MAXPPP)