T'as vu l'info ?, France info

T'as vu l'info ? Un Britannique sur cinq est incapable de citer un auteur de littérature, selon une étude

Selon un sondage Ipsos Mori pour la Royal Society Of Literature, un Britannique sur cinq est incapable de citer un nom d'auteur de littérature. Cela n'a pas échappé à Guy Birenbaum.

00:00-00:00

audio
vidéo
logo
franceinfoGuy BirenbaumRadio France

Mis à jour le
publié le

Les Comédies, histoires et tragédies de M. William Shakespeare, la première compilation des oeuvres théâtrales de William Shakespeare, datant de 1623, ici photographiée à Londres le 30 mars 2006. 
Les Comédies, histoires et tragédies de M. William Shakespeare, la première compilation des oeuvres théâtrales de William Shakespeare, datant de 1623, ici photographiée à Londres le 30 mars 2006.  (JOHN D MCHUGH / AFP)

Je suis inquiet à cause d’un sondage réalisé par Ipsos Mori pour la Royal Society Of Literature, l’équivalent de notre Académie française. Basée sur 1998 répondants, l’enquête menée du 23 septembre au 11 octobre a été publiée le 1er mars 2017. 

C’est le site l’Actualitté qui reprend l’étude et révèle qu’un Britannique sur cinq est incapable de citer le nom d’un seul auteur de littérature. Quand on regarde un peu l’étude de 31 pages, on mesure l’étendue des dégâts. 15% des sondés estiment que la littérature est trop difficile à comprendre. 25% des personnes interrogées n’ont lu aucun ouvrage de littérature au cours des six derniers mois. 

En fait, il y a une portion de gens minoritaire mais importante, autour de 20%, pour qui la littérature est un voyage en terre inconnue. En conséquence, la Royal Society Of Literature émet des conseils pour aider les gens à lire : leur recommander des livres, que les livres soient moins chers et qu’il y ait plus de bibliothèques au niveau local.

Shakespeare premier cité

J’ajouterai bien qu’il faudrait apprendre à tout le monde à décrocher du smartphone ou des séries qu’on consomme de manière addictive. Et je n’oublie pas qu’il y a aussi une dimension sociale et politique. Ce sont le plus souvent les plus défavorisés culturellement et socialement – ça va malheureusement de pair – qui sont les plus éloignés de la littérature et de ses énormes bienfaits. C’est une inégalité insupportable.

Je ne vous fais pas le classement des dix auteurs les plus connus, forcément ils sont tous anglophones. Mais le premier cité par les gens interrogés est évidemment William Shakespeare. Une bonne occasion d’écouter le début du monologue d’Hamlet par Laurence Olivier, en 1948. Lire ou ne pas lire, telle est la question…

Le dicton du jour

À la Sainte Félicité, les livres peuvent tous nous sauver.

Les Comédies, histoires et tragédies de M. William Shakespeare, la première compilation des oeuvres théâtrales de William Shakespeare, datant de 1623, ici photographiée à Londres le 30 mars 2006. 
Les Comédies, histoires et tragédies de M. William Shakespeare, la première compilation des oeuvres théâtrales de William Shakespeare, datant de 1623, ici photographiée à Londres le 30 mars 2006.  (JOHN D MCHUGH / AFP)