T'as vu l'info ?, France info

T'as vu l'info ? Je vous fais une lettre

Christine Angot, écrivaine, a écrit une lettre à François Hollande pour qu'il se revienne sur sa décision de renoncer à se présenter à l'élection présidentielle. Cela n'a pas échappé à Guy Birenbaum.

00:00-00:00

audio
vidéo
logo
franceinfoGuy BirenbaumRadio France

Mis à jour le
publié le

Christine Angot à Paris, en 2015.
Christine Angot à Paris, en 2015. (MAXPPP)

L’écrivaine Christine Angot a utilisé les colonnes du Journal du dimanche pour sa correspondance privée. Elle écrit au président Hollande pour qu’il revienne sur sa décision du 1er décembre de ne pas se représenter : "Monsieur le président, je vous fais une lettre, que vous lirez peut-être, pour vous demander de ne pas déserter". Bah, moi aussi, je vais utiliser l’antenne de franceinfo, pour mon courrier perso, parce que moi aussi j’ai eu envie d’écrire à quelqu’un pour lui demander de participer à l’élection.

Moi aussi, j'écris une lettre

Elle commence comme ça, ma lettre :"Petit Papa Noël, quand tu descendras du ciel..." Mais non, je rigole, je ne suis pas idiot… Je sais bien que le Père Noël ne repasse jamais en avril ! J’ai donc choisi d’écrire à un président, moi aussi…

Non, pas à Nicolas Sarkozy. Le quota de candidats en délicatesse avec la justice est déjà largement atteint dans cette élection. Et puis, surtout, monsieur Sarkozy, la présidentielle, il s’en moque. Il s’est lancé dans l’hôtellerie la semaine dernière. Il a été coopté à l'unanimité en tant qu'administrateur indépendant, il va présider un nouveau comité de stratégie internationale chez AccorHotels. Je n’ai pas écrit à Jacques Chirac non plus, il est trop fatigué pour s’occuper de nous.

36 ans de méditation

Non, moi j’ai écrit à Valéry Giscard d’Estaing. Après tout, Giscard n’a que 91 ans. Lui, au moins, il connaît la boutique, il a de l’expérience. Et puis on est sûr qu’il ne va pas essayer de nous faire croire qu’il est contre le "système". Le "système", il est l’ancien président qui en profite depuis le plus longtemps puisqu’il a été battu en 1981 ! 36 ans qu’il médite ! Qui dit mieux ? Allez, je vous fais écouter le vrai début de ma lettre. Pourvu que Giscard m’écoute. 

Le dicton du jour

À la Sainte Honorine, je supplie Giscard de nous débarrasser de tous les candidats qui nous chagrinent.


Je vous fais une lettre par franceinfo

Christine Angot à Paris, en 2015.
Christine Angot à Paris, en 2015. (MAXPPP)