T'as vu l'info ?, France info

T'as vu l'info ? Irma, les "fainéants"... Les mots ont un sens

Les "fainéants" d'Emmanuel Macron, le PS qui "prend l’eau de toute part"...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

(LUDOVIC MARIN / AFP)

On a tendance à croire et à dire que nous sommes dans une société du tout-image. Il est vrai que nous sommes gavés d’images. Mais il ne faut pas perdre de vue qu’il n’y a pas que les images, il y a aussi les mots. Les mots ont un sens. Les mots peuvent atteindre, les mots peuvent toucher. Les mots peuvent blesser. Libération, L’Humanité et Les Echos n’ont pas oublié ce poids des mots et les trois quotidiens mettent en une la sortie du président Macron, vendredi, en Grèce, à Athènes contre "les fainéants, les cyniques et les extrêmes". A lire les réactions, c’est bien le mot "fainéant" qui semble passer le plus mal.

"Monsieur Macron, les ‘fainéants’ vont vous répondre", affirme L’Humanité. "Vis ma vie de ‘fainéant’", promet Libération. Des "fainéants" qui sont entre guillemets dans nos journaux, comme s’il fallait prendre soin de les mettre à distance, pour en laisser la responsabilité à leur seul auteur. Je suis allé sur le site de l’Elysée pour relire le discours d'Emmanuel Macron à la communauté française en Grèce et vérifier que les fainéants – sans guillemets sont bien là. Ils y sont toujours.

Vous me direz que tous ceux qui ont été atteints, touchés, blessés par les ouragans Irma et José se foutent pas mal des mots malheureux. Probablement et c’est plutôt mieux… Comme ça, ils ne verront pas la page 2 du Figaro qui titre ce matin : "Sans ligne politique claire, le PS prend l’eau de toute part".

Chapeau pour le titre, les gars ! C’est vraiment le jour pour filer la métaphore du naufrage à propos du Parti socialiste. Et malheureusement, ce n’est pas que dans le titre : "Le parti va continuer à flotter au fil de l’eau…", écrivent quelques lignes plus loin les auteurs de l’article. Il y a des jours comme ça où tout le monde devrait faire attention à ce qu’il dit ou à ce qu’il écrit. Les mots ont un sens. Les mots peuvent atteindre. Les mots peuvent toucher. Les mots peuvent blesser… 

Le dicton du jour

A la sainte Adelphe, les mots peuvent tuer, même les elfes.

(LUDOVIC MARIN / AFP)