Question d'éducation, France info

Benoit Hamon veut que l'école note autrement

C’est un chantier qui peut se révéler aussi piégé que celui des rythmes scolaires. Le ministre de l’Education nationale Benoit Hamon vient d’annoncer la création d’une conférence nationale sur l’évaluation des élèves. Objectif : changer la manière dont on note.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Mis à jour le
publié le

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Les explications de Benoit Hamon :

"Tout le monde a en mémoire une note, bonne ou mauvaise, qui l’a particulièrement marqué au cours de sa scolarité. Tout le monde a en mémoire le souvenir d’une réussite ou d’un échec. Nous y avons tous été confrontés, tant à l’école que dans notre vie professionnelle.

 

Les enfants apprennent très jeunes le sens des mots "égalité", "fraternité" et "liberté", mais ils apprennent également très jeunes – trop jeunes – le sens des mots "compétition", "performance" et, trop souvent, "échec". Or les conséquences de cette confrontation précoce au sentiment d’échec sont parfois dramatiques sur le destin scolaire et social.

Ce sont les élèves les plus fragiles qui ressentent le plus durement les effets de l’évaluation lorsque celle-ci ne prend en compte que leurs lacunes, les décourage dans leurs apprentissages et les freine dans leurs parcours. Ils subissent des évaluations dont ils ne saisissent pas toujours les codes ni les attendus implicites, contrairement aux élèves les mieux pourvus culturellement, qui acquièrent ceux-ci en dehors de l’École." Lire la suite sur le site du ministère, ainsi que la présentation de cette Conférence nationale sur l'évaluation des élèves.

Le site du Mouvement de lutte contre la constante macabre d'André Antibi.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)