Planète Géo, France info

Le Colorado, un fleuve épuisé

Son eau est à tel point captée, détournée, que le Colorado n’atteint plus son embouchure au Mexique.

00:00-00:00

audio
vidéo
Radio France

Mis à jour le
publié le

(Près de Navajo Bridge dans l'Arizona, le fleuve jaillit du Glen Canyon pour filer dans le Grand Canyon. © Géo Franck Vogel)

Symbole de l’Ouest américain grandiose et sauvage, le fleuve est devenu, en l’espace d’un siècle, un fleuve  surexploité, depuis sa source (dans les montagnes rocheuses où il prend naissance, (l’enneigement s’est réduit de 2 mois en raison du réchauffement climatique) jusqu’à son estuaire, en passant par le Grand Canyon, les barrages et les lacs artificiels, lake Mead et lake Powell : "Le lac Powell, mis en eau après la construction du barrage de Glen Canyon n’est plus qu’à 45% de ses capacités".

" Le Colorado a mis 40 millions d’années pour creuser son fameux canyon… Il aura suffi d’un siècle à l’homme, pour en dériver l’eau vers des villes champignons comme Las Vegas et vers des oasis agricoles. Résultat : le fleuve est épuisé !"

(Le barrage Hoover à la frontière de l'Arizona et du Névada, inauguré en 1935. © Géo Franck Vogel)

Les Californiens sont devenus les principaux bénéficiaires du partage des eaux : notamment, les cultivateurs de l’Impérial Valley, grâce à un canal, le All-American Canal qui arrose cette oasis agricole.

Aujourd’hui, le fleuve peine à retrouver son estuaire et les immenses lacs artificiels qui servent à alimenter les villes sont à moitié vides. D’après une étude datant de 2009 : si les pratiques de gestion ne changent pas dans ce sud-ouest américain, la moitié des réservoirs du bassin versant seront à sec en 2050.

Autre Inquiétude : en Californie, la mer de Salton formée en 1905 à la suite d’une crue du Colorado, est polluée par les fertilisants.Franck Vogel du magazine Géo a suivi le fleuve sur ses 2.330 kms.

(Près de Navajo Bridge dans l'Arizona, le fleuve jaillit du Glen Canyon pour filer dans le Grand Canyon. © Géo Franck Vogel)