Roland-Garros : dans l’œil des photographes

France 3 est allée à la rencontre de photographes officiels du tournoi de Roland-Garros. Parmi les 207 professionnels accrédités, seulement quelques femmes sont présentes.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Au plus près des joueurs, Corinne Dubreuil doit se faire discrète pour saisir les meilleurs clichés, sans déconcentrer les champions. "Ils sont vraiment à un mètre de nous, ça donne des images différentes, surprenantes. C'est aussi un endroit un peu dangereux, car il y a souvent des balles qui passent par le trou, notamment au service", murmure la photographe qui participe cette année à sa 30e édition de Roland-Garros. Elle connaît le stade par cœur, ses emplacements stratégiques, les joueurs et leurs réflexes.

"Je me souviens d'une photo de Nadal..."

Corinne Dubreuil prend plus de 1 500 clichés par jour. Cependant, la photo parfaite est rare. "Je me souviens d'une photo de [Rafael NDLR] Nadal, quand il gagne son 8e Roland Garros. Il a les mains sur le trophée et sur ses mains, il a plein de pansements. J'ai fait un gros plan des mains sur le trophée", se souvient la photographe. Corinne Dubreuil reste cinq jours à sillonner les courts pour raconter le tournoi, en images. Elle s'accordera ensuite quelques jours de répit avant de retrouver les joueurs à Wimbledon (Royaume-Uni).

Le JT
Les autres sujets du JT
Rafael Nadal lors de son second tour de Roland-Garros 2016, face à l\'Argentin Facundo Bagnis, le 26 mai 2016.
Rafael Nadal lors de son second tour de Roland-Garros 2016, face à l'Argentin Facundo Bagnis, le 26 mai 2016. (MARTIN BUREAU / AFP)