Nouveau monde, France info

Une ceinture connectée, un bracelet qui vibre et un robot vidéo pour la maison

Déballage de produits insolites, hier, au CES Unveiled à Paris. Une sorte d'avant-goût du grand salon CES de Las Vegas de janvier.

00:00-00:00

audio
vidéo
Radio France

Mis à jour le
publié le

(Prêt à porter cette ceinture connectée ?)

Visiblement, il n’y a pas de limite à l'imagination en matière d'objets connectés. Voici la première ceinture de pantalon intelligente.

 

Une ceinture qui se desserre toute seule lorsque vous avez bien mangé et qui se resserre automatiquement une fois que vous avez digéré… Ce n’est pas une blague, c’est le projet très sérieux d’une jeune pousse française, Emiota.  La boucle de ceinturon est un peu imposante, on dirait une grosse ceinture de biker. A l’intérieur, il y a des tas de capteurs qui détectent la pression exercée par votre abdomen. Un système mécanique ajuste automatiquement la tension. Pas de trous sur cette ceinture. L’appareil est également capable de capter d’autres paramètres physiologiques, un peu comme les bracelets connectés, pour vous aider à rester en forme. Toutes les informations sont envoyées vers une application mobile. Certes, il faut accepter de recharger sa ceinture régulièrement car cela fonctionne sur batterie. Cette nouveauté insolite, pour laquelle la start up Emiota recherche des partenaires dans le secteur du luxe, a été dévoilée au CES unveiled, une manifestation qui se déroule cette semaine à Paris en avant-première du grand salon CES de Las Vegas prévu en janvier.

 

Ce n’est pas tout… Il y a aussi un bracelet qui vibre pour communiquer

 

C’est pour les professionnels qui ont besoin d’échanger des messages en toute discrétion, par exemple, des militaires en mission. En envoyant des vibrations on peut faire passer des messages. Le bracelet peut vibrer de différentes manières, plus ou moins fort. Cela se programme à l’aide d’une application mobile. On peut aussi envoyer une vibration depuis un autre bracelet, par exemple pour répondre à un ordre. Bref, un produit insolite qui peut aussi être utile, par exemple, pour les gens qui travaillent dans des environnements bruyants afin de leur permettre de recevoir des messages d’alerte. C’est français, cela s’appelle Feeltact.

 

Enfin, un drôle de robot pour les loisirs à la maison

 

Il s’appelle Keecker. On dirait un gros œuf roulettes. Il se pilote avec une application mobile. On peut le faire aller d’une pièce à l’autre. C’est un vidéoprojecteur couplé à un ordinateur qui permet de projeter toutes sortes de contenus sur un mur (une vidéo, la télé, un site Web). Surmonté d’une caméra à 360 degrés, Keecker peut aussi servir à faire de la visioconférence ou encore pour surveiller sa maison à distance. Le projet a déjà recueilli plus de 160.000 dollars sur Kickstarter. Voilà pour ces innovations françaises qui seront présentées au CES de Las Vegas en janvier. 

(Pierre Lebeau créateur du robot Keecker © JC)
 

(Prêt à porter cette ceinture connectée ?)