Nouveau monde, France info

Un magnet pour commander ses bouteilles d'eau... Un réseau bas débit pour objets connectés

Commander ses bouteilles d'eau minérale par Internet sans ordinateur sera bientôt possible grâce à un gadget insolite. C'est l'un des nombreux objets connectés qui s'apprêtent à envahir notre quotidien...

Radio France

Mis à jour le
publié le

(©)

Smart drop

C'est un " magnet ", un aimant, comme nous sommes
nombreux à en coller sur nos réfrigérateurs, sauf que celui-là est électronique
et connecté à Internet. Il permet de passer ses commandes d'eau minérale sans
utiliser un ordinateur. L'appareil a la forme d'une grosse goutte d'eau. Il est
muni d'un petit écran LCD. On choisit la quantité de bouteilles que l'on
souhaite acheter ainsi que la date de livraison et la commande s'effectue
directement par Internet. Ce service, baptisé " smart drop ", la
goutte intelligente, sera lancé l'année prochaine par la marque Evian, en
région parisienne seulement pour commencer.

Voilà l'exemple typique d'objets connectés qui s'apprêtent à
envahir notre quotidien.

Prise électrique commandée par SMS

Dans le même ordre d'idée, l'opérateur Orange vient de
lancer la première prise électrique qui se pilote à distance par SMS. Vous
souhaitez allumer un chauffage avant de rentrer chez vous ou au contraire
éteindre l'éclairage de la véranda que vous avez oublié avant de partir... Il suffit
d'envoyer un SMS à votre prise de courant. Le système peut aussi simplement
vous renseigner sur l'état des appareils, vous dire s'ils sont allumés ou
éteints, et même sur leur consommation. Tout cela par SMS grâce à une carte SIM
intégrée dans l'appareil. Le joujou, baptisé MyPlug, coûte environ 80 Euros.

Voilà deux exemples d'objets connectés.

On pourrait citer aussi les alarmes incendie, les distributeurs
de boisson dans les entreprises, les abribus et demain les voitures ou les
lave-linges qui communiqueront de manière autonome par Internet.

Réseau bas débit pour objets connectés

Face à cette déferlante qui s'annonce, un entrepreneur
toulousain a eu une idée : développer un réseau de communication " low
cost " (bon marché) à bas débit. Prenant le contrepied des grands
opérateurs mobiles qui sont engagés dans une course au haut débit, la société
Sigfox espère proposer, demain, un moyen de brancher les objets de notre vie
numérique sur le réseau pour moins de 1 Euro par an et par appareil. Pour
l'instant, le réseau SigFox couvre 7 grandes villes du sud-ouest. Il commencera
a être déployé cet été à Paris.

(©)