Nouveau monde, France info

Streaming : l'année du changement ?

2016 sera-t-elle aussi agitée dans le secteur des plateformes de distribution de contenus en ligne que l'a été 2015 ? Tout laisse à penser que oui.

--'--
--'--
Radio France

Mis à jour le
publié le

(© REUTERS / Mike Blake)

Tant dans le secteur de l'image que du son, le streaming a été cette année un terrain de jeu mouvementé. On a vu par exemple les plateformes se démultiplier pour ce qui est de la musique, avec le lancement de celle d'Apple, Music, mais aussi de celle du rappeur Jay Z, Tidal. Chacun de ces acteurs déjà en place répliquant avec de nouvelles offres, de nouvelles fonctions, alimentant une surenchère qui pour l'instant semble bénéficier plus aux consommateurs qu'aux artistes.

Côté vidéo, outre Netflix, de plus en plus implanté, et les offres traditionnelles, en France, des principaux opérateurs et de certaines chaînes comme Canal+, de nouvelles plateformes continuent là aussi d'émerger. Elles risquent de saturer le marché, tant il est vrai que les catalogues ont tendance à se ressembler et que le porte-monnaie des usagers n'est pas extensible. Il n'y aura pas de la place pour tout le monde, et on peut donc s'attendre à une recomposition à plus ou moins long terme du paysage du streaming.

Streaming sans frontières ?

Mais la question qui risque par contre de se régler prochainement, c'est une problématique technique. Pourra-t-on bientôt profiter de nos abonnements à des services de streaming lorsque nous passons la frontière ? Pour l'instant, ça n'est pas le cas. Sorti de France, impossible de se connecter, à moins d'utiliser quelques ruses numériques qui ne sont pas forcément à la portée de tous.

L'Union Européenne réfléchit en ce moment à changer ses règles sur la portabilité transfrontalière des contenus numériques. C'est à dire donner la possiblité aux abonnés des plateformes de streaming vidéo ou audio de pouvoir utiliser leur compte dans tous les pays de l'UE. Avec, tout de même, une petite restriction temporelle. On ne pourra le faire que sur quelques jours, ou quelques semaines, pour éviter que des petits malins s'amusent à prendre des abonnements dans les pays où ils coûtent moins cher pour en profiter à l'année chez eux.

Dans l'idée, cette abolition des frontières européennes du streaming interviendrait en 2017, en même temps que la fin des frais d'itinérance pour les téléphones. Mais il faudra d'abord négocier âprement, dans les mois qui viennent, puisque l'idée suscite déjà des réticences du côté des producteurs de contenus, les licences audiovisuelles n'étant pas les même en fonction des pays. Ça ne changera rien, assure-t-on du côté de l'UE. Ce qui reste à voir, tout de même...

(© REUTERS / Mike Blake)