Nouveau monde, France info

Récupérer des données perdues sur disque dur, oui c'est possible

Un disque dur qui tombe en panne, c'est souvent d'énormes quantités de données personnelles ou professionnelles qui disparaissent. Dans certains cas, il est possible de les récupérer. 

Radio France

Mis à jour le
publié le

(©)

Une chute d'ordinateur, une mauvaise manipulation ou
simplement l'usure. Les disques durs ne sont pas éternels et les pannes sont
fréquentes. Si cela vous arrive, que faire ? Il y a plusieurs cas de figure.

 1/ L'effacement accidentel

Le plus classique, c'est l'effacement accidentel d'un
fichier. Sans s'en rendre compte, on détruit des documents dont on avait
besoin. Dans ce cas, pas de panique, il existe quantité de logiciels de
récupération à télécharger sur Internet. Seule condition : il ne faut
surtout pas réécrire des données à l'endroit où se trouvaient les fichiers
effacés. Autrement dit : arrêtez tout et installez le logiciel de
récupération sur une autre partition de votre disque dur si c'est possible (http://www.01net.com/editorial/584027/les-meilleurs-logiciels-de-recuperation-de-donnees/).

2/ La panne

En moyenne, un disque dur a 10% de risque de tomber en panne
la première année. Après 3 ans, c'est carrément 50% de risque. Les disques durs
ne sont pas moins solides qu'avant mais ils plus sollicités. Sans qu'on le
sache, les logiciels passent leur temps à écrire et à lire des données sur les
disques.

3/
L'accident

Plus de 60% des pannes de disques durs seraient dues à des
chocs mécaniques. Le scénario le plus fréquent c'est un enfant ou un animal
domestique qui fait tomber l'ordinateur. C'est plus grave si celui-ci est
allumé. 

Faire
réparer son disque dur

Il existe des entreprises spécialisées dans la réparation de
disques durs. Ce n'est pas donné : cela peut coûter entre 150 et 750 euros
pour un particulier et entre 150 et 1.500 euros pour un professionnel (plus
rapide). S'il s'agit de données importantes, on n'est parfois prêt à payer très
cher.

 Comment ça marche ?

Les réparateurs vont tenter d'abord une manipulation
logicielle et si cela ne suffit pas ils peuvent aller jusqu'au démontage du
disque en salle blanche à l'abri de la poussière. Dans 80% des cas environ, il
est possible de récupérer les données. Mais certains disques, malheureusement,
sont irrécupérables. C'est le cas, notamment, de ceux qui ont chuté en cours de
fonctionnement. En revanche, on peut sauver un disque dur qui a séjourné dans
l'eau. Quant aux nouveaux disques SSD qui ne contiennent pas de pièces
mécaniques, ils peuvent eux aussi tomber en panne et ils sont encore plus difficiles
à réparer.

Faites des
sauvegardes !

En résumé : il faut surtout penser à faire des
sauvegardes et à changer de disque dur au bout de trois ans si celui-ci est très
sollicité à l'intérieur d'un ordinateur.

 

(©)