Nouveau monde, France info

Paris-Bordeaux en voiture autonome : 580 km sans toucher le volant

C'est une première. Une voiture a fait Paris-Bordeaux en conduisant… toute seule. Cette expérimentation avait lieu à l'occasion du salon de la voiture intelligente qui se tient dans la capitale aquitaine.

00:00-00:00

audio
vidéo
Radio France

Mis à jour le
publié le

(Paris-Bordeaux "sans les mains" © PSA)

580 km sans toucher le volant. C'est la démonstration menée le week-end dernier par PSA en amont du salon ITS de Bordeaux. La voiture, une petite Citroën C4 toute simple en apparence mais en réalité bardée de capteurs et de calculateurs, a roulé de Paris à Bordeaux sans que le conducteur (bien présent derrière le volant, cependant) n'ait à intervenir, en tout cas sur l'autoroute. Et tout s'est bien passé.

Coup d'envoi de la voiture autonome en France

Le constructeur PSA vient d'obtenir une autorisation pour faire rouler ses véhicules à titre expérimental sur 2000 km de routes "ouvetes" dans l'hexagone. On en verra même peut-être bientôt sur le périphérique parisien. D'autres constructeurs ont également obtenu des autorisations à l'occasion du salon de Bordeaux (Valeo, Vedecom, Akka).

 

Quelles différences avec la célèbre voiture de Google ?

 La voiture de Google est équipée d'un radar sur le toit qui balaye l'espace à 360 degrés. C'est ambitieux. Cela permettra, dans le futur, qu'une voiture vienne vous chercher puis vous emmène où vous voulez et s'occupe de toutes les manœuvres. On appelle ça un véhicule autonome de niveau 4 et même de niveau 5.  Mais c'est extrêmement cher et ce n'est pas pour tout de suite. Pas avant 2030.

A l'inverse, les Français privilégient une approche plus pragmatique avec des équipements moins sophistiqués mais plus discrets et surtout moins chers qui seront commercialisés à partir de l'année prochaine. C'est la voiture autonome de niveau 3 : on pourra lâcher le volant et lire le journal mais on devra rester maître à bord, notamment pour les changements de direction. 

 

Mieux qu'un conducteur humain

Ces véhicules conduisent-ils aussi bien qu'un humain ? Oui, ils conduisent même mieux ! Ils ne font jamais d'erreur. Mais... cela peut parfois poser des problèmes. Par exemple, à Bordeaux, à un moment nous avons croisé un bus qui est légèrement sorti de sa trajectoire. Pour éviter la collision, la voiture autonome a pilé. Un conducteur humain aurait sans doute donné un petit coup de volant à droite pour éviter le bus, quitte à mordre un peu sur le bas-côté... 

 

 

(Paris-Bordeaux "sans les mains" © PSA)