Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Faire du neuf avec du vieux : le retour du Nokia 3310 !

Le salon MWC de Barcelone ouvre ce lundi. La vedette est un remake d’un téléphone vieux d'il y a près de 20 ans.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoJérôme ColombainRadio France

Mis à jour le
publié le

Le célébrissime Nokia 3310 revisité en plus petit mais fidèle à l\'original
Le célébrissime Nokia 3310 revisité en plus petit mais fidèle à l'original (RADIO FRANCE/ JEROME COLOMBAIN)

Au Salon Mobile World Congress de Barcelone, qui ouvre lundi 27 février, la vedette est un copie conforme d’un téléphone sorti il y a 17 ans. Alors que l’on ne se bousculait pas pour assister à la présentation des produits Nokia en 2016, il y avait foule dimanche 26 février à la conférence du même Nokia à Barcelone. La raison ? La présentation du "nouveau" Nokia 3310 (modèle original sorti en 2000). Ce best-seller mondial revient dans une nouvelle version un peu modernisée mais fidèle à l'original. Il est toujours signé Nokia bien que fabriqué par la société finnoise HMD. Plus fin, il est équipé d’un écran couleur et d’un appareil photo, impensable à l'époque. L’autonomie annoncée est de trois semaines, soit encore mieux que l’original. Attention, ce n'est pas un smartphone, on ne peut pas télécharger d'applications. Il est seulement possible de téléphoner et bien sûr de jouer au mythique jeu de serpent Snake.

L’appareil sera relativement bon marché (moins de 50 euros). Il pourrait intéresser tous ceux qui recherchent un appareil très simple, servant uniquement à téléphoner, ou bien les clients branchés amateurs de produits rétro.

Une mode du rétro

Un autre téléphone, semblant lui aussi surgir tout droit du passé, fait l’actualité à Barcelone : BlackBerry. Un nouveau modèle (sous Android) a été dévoilé. Il est fabriqué par une autre marque chinoise, TCL, qui exploite désormais la licence BlackBerry. 

Des écrans taille XXL

Cette année, la tendance est aux écrans encore plus grands mais sans augmentation de la taille des téléphones. Pour cela, les constructeurs rognent sur les bords des appareils. Exemple : le LG G6 est plus petit que l’iPhone 7 Plus et pourtant, il a un écran plus grand. Le chinois Huawei, numéro trois mondial, continue de se concentrer sur la photo avec un nouveau smartphone haut de gamme, le P10, équipé de deux objectifs photos signés Leica. Au global, rien de révolutionnaire, cependant. La litanie des caractéristiques techniques ne fait plus vraiment rêver ni les journalistes, ni les consommateurs. On aurait bien envie d’un autre discours autour des smartphones, un peu plus centré sur les usages.


Le Huawei P10 incarne cette nouvelle génération de smartphones à grands écrans grâce à des bords hyper fins
Le Huawei P10 incarne cette nouvelle génération de smartphones à grands écrans grâce à des bords hyper fins (JC/RF)

Le traumatisme du Galaxy Note 7

L’année 2016 a été marquée par le rappel des millions de smartphones Samsung Galaxy Note 7 à cause des risques d’explosion. Dimanche, le Coréen a reconnu que cela avait été "la période la plus éprouvante de son histoire". Pour inverser la vapeur, le fabriquant a lancé une grande campagne de communication destinée à mettre en avant la qualité d’élaboration des produits, notamment les batteries.

A part cela, pas de Galaxy S8, qui ne sera dévoilé que le 29 mars. Il faut donc se contenter de deux tablettes, l’une sous Android (Galaxy Tab S3) et l’autre sous Windows 10 (Galaxy Book), avec claviers séparés et un stylet présenté comme révolutionnaire, car extrêmement précis (surtout destiné aux professionnels comme les graphistes). Des produits clairement concurrents de l’iPad Pro d’Apple.

Samsung communique sur la qualité de fabrication de ses produits pour faire oublier le mauvais souvenir du Galaxy Note 7
Samsung communique sur la qualité de fabrication de ses produits pour faire oublier le mauvais souvenir du Galaxy Note 7 (JC/RF)

Le célébrissime Nokia 3310 revisité en plus petit mais fidèle à l\'original
Le célébrissime Nokia 3310 revisité en plus petit mais fidèle à l'original (RADIO FRANCE/ JEROME COLOMBAIN)