Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Est-il possible de  "Dégoogliser" le Web ?

Pour la troisième année, l’association française Framasoft lance une campagne contre la toute-puissance des géants du Web en proposant des logiciels alternatifs "libres".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoJérôme ColombainRadio France

Mis à jour le
publié le

Pour Framasoft, il est possible de résister à \"l\'envahisseur\"...
Pour Framasoft, il est possible de résister à "l'envahisseur"... (Framasoft)

Google c’est mal, Google nous espionne, Google exploite nos données personnelles et est omniprésent dans notre vie numérique... Voilà le point de vue de l’association Framasoft qui propose, depuis 2013, une campagne intitulée  "Dégooglisons Internet". L’idée est de montrer qu’il est possible de se passer des GAFAM (Google Amazon Facebook Apple Microsoft) en utilisant des logiciels alternatifs.

Alternatives gratuites

Pour cela, Framasoft propose trente applications alternatives. Il y avait déjà : Framapad (alternative à Google Docs, plus de 100 000 documents créés), Framasphere (alternative à Facebook, 30 000 utilisateurs revendiqués), Framadrive (remplaçant de DropBox) ou encore Framadrop (alternative à WeTransfer). Ces derniers jours, de nouvelles briques sont venues s’ajouter au catalogue, telles que : Framagenda (agendas et plannings partagés et synchronisés), Framatalk (pour les conversations audio et vidéo) et Framanotes (alternative à Evernote, pour prendre et gérer des notes), notamment.

Ces programmes sont des logiciels libres, c'est-à-dire que le code source est ouvert afin d’offrir une totale transparence, notamment en matière de données personnelles. Ces programmes sont gratuits, même si l’on est fortement invités à faire des dons.

Démarche militante

Tout cela peut-il vraiment remplacer les services des géants du Web ? Pour en avoir testé quelques-uns, nous devons reconnaître qu’il s’agit de belles applications. Par exemple, le traitement de texte est simple, efficace et riche. La limite, c’est que l’on risque de se trouver en difficulté si l’on travaille en réseau avec d’autres personnes utilisant d’autres outils, même s’il existe une certaine compatibilité. En tout cas, il s’agit d’une vraie démarche militante. Framasoft veut "décoloniser le Web" (elle aimerait bien, sans doute, le  "frama-iser"). Tout cela a un petit côté "village Gaulois du Web". A essayer pour, peut-être, y  trouver votre bonheur à l’adresse : https://degooglisons-internet.org.

Pour Framasoft, il est possible de résister à \"l\'envahisseur\"...
Pour Framasoft, il est possible de résister à "l'envahisseur"... (Framasoft)