Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Arabie saoudite : une ville où la technologie sera reine

Ben Salmane, le prince héritier d’Arabie saoudite, a dévoilé son projet de ville remplie de haute technologie. Son nom : Neom.   

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoJérôme ColombainRadio France

Mis à jour le
publié le

Un drone taxi qui sera dans la ville de Neom, présenté à Riyadh (Arabie saoudite).
Un drone taxi qui sera dans la ville de Neom, présenté à Riyadh (Arabie saoudite). (HAMAD I MOHAMMED / X01444)

Le prince héritier d’Arabie saoudite a dévoilé un projet pharaonique de ville hypermoderne qui ferait la part belle à la technologie. 

Ville du futur

Plus de robots que d’êtres humains, des drones taxis, une administration 100 % numérique, un air ultra pur grâce à l’énergie solaire et éolienne, etc. C’est un projet quasi surréaliste que vient de dévoiler le prince héritier d’Arabie saoudite, Ben Salmane. Grande comme vingt fois New York, plus de deux fois la région Ile-de-France, la cité Neom sera aussi le paradis des objets connectés, de l'impression 3D, des nanotechnologies et même du jeu vidéo. Tout cela pour un budget de 500 milliards de dollars. Le programme du prince prévoit également des services publics entièrement dématérialisés et automatisés, un e-gouvernement, de l’’Internet haut débit disponible comme l’air. L’être humain serait la priorité, précisent les promoteurs du projet, qui, à la surprise générale, prônent un islam tolérant et un assouplissement des règles religieuses.

Projet réaliste ou artifice de propagande ?  

Le Japonais SoftBank, spécialiste des télécoms et de la robotique, a déjà répondu présent (mais il faut dire que le groupe est associé avec l’Arabie saoudite dans le plus grand fond mondial d’investissement dans les technologies). Pour le reste, les réactions étaient mitigées à l’issue de la conférence qui vient d’avoir lieu à Ryad, en présence de personnalités du monde entier, notamment selon Les Echos. La réalité, c’est que l’Arabie saoudite est engagée dans une vaste transformation économique pour s’émanciper de la dépendance au pétrole et aussi pour changer son image de royaume ultra-conservateur. Du coup, tout est bon pour susciter l’intérêt du reste du monde. Il y a aussi une rivalité avec d’autres pays du Golfe, notamment Dubaï qui a récemment multiplié les annonces spectaculaires en matière de numérique : création d’un ministère de l’intelligence artificielle, prototype de moto volante pour la police en attendant des robots policiers. La technologie est aussi un formidable outil de communication.    

Un drone taxi qui sera dans la ville de Neom, présenté à Riyadh (Arabie saoudite).
Un drone taxi qui sera dans la ville de Neom, présenté à Riyadh (Arabie saoudite). (HAMAD I MOHAMMED / X01444)