Nouveau monde, France info

Nouveau monde. 1,4 milliard de données volées en un an dans le monde

Adresses email, mots de passe, données informatiques. Les chiffres des vols de données donnent le tournis.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoJérôme ColombainRadio France

Mis à jour le
publié le

Les piratages de données sont de plus en plus nombreux.
Les piratages de données sont de plus en plus nombreux. (MAXPPP)

Un milliard 378 millions, soit quatre millions par jour (44 données volées par seconde) ! Le nombre de données dérobées en 2016 est impressionnant, selon le rapport annuel  "Breach Level Index" (BLI) de la société Gemalto. Ce chiffre est d'ailleurs le double de celui de 2015. Il y a eu au total 1792 fuites de données au cours de l’année écoulée. Depuis 2013, plus de sept milliards de données ont été  "exposées".

De quelles données s’agit-il ?

En 2016, il s’agissait majoritairement (59 %) de données concernant des identités (noms ou pseudos, adresses IP, parfois mots de passes, etc.) qui sont souvent mal protégées. Très peu de données sont chiffrées (4.2 %) sans compter que beaucoup d’internautes utilisent encore le même mot de passe partout, ce qui accroit le risque de vols en séries.

Où ces données sont-elles dérobées ?

Les cyber-braquages portent essentiellement sur des sites web et des serveurs d’entreprises. Dans le peloton de tête, en 2016 : le réseau social pour adultes AdultFriendFinder (412 millions), la plateforme vidéo DailyMotion (85 millions) ou encore la Commission électorale des Philippines (77,8 millions). Il faut préciser que 80% des vols de données ont lieu en Amérique du Nord et seulement 9 % en Europe.

Par qui ces données sont-elles volées ?

Les auteurs de ces vols sont majoritairement (68 %) des cybercriminels qui les revendent sur des sites clandestins ou font chanter les entreprises. Une petite quantité (9 %) est volée par des "insiders", c'est-à-dire des salariés d’une entreprise, par vengeance ou par appât du gain. Seulement 1 % des vols serait l’œuvre de pays (en l’occurrence : le piratage du Comité national démocrate américain dans lequel la Russie est suspectée).

Ça ne va pas s’arranger dans le futur

Le vol de données va continuer à croître avec l’Internet des objets : données de santé, de maisons connectées, de voitures connectées, etc. Ces équipements, , comme les caméras, sont très peu sécurisés. Il est urgent que la sécurité soit mieux prise en compte par les entreprises qui gèrent des données et que les pratiques des utilisateurs évoluent.

Les piratages de données sont de plus en plus nombreux.
Les piratages de données sont de plus en plus nombreux. (MAXPPP)