Nouveau monde, France info

Des objets connectés pour cyclistes et motards

Les deux roues inspirent beaucoup les jeunes inventeurs français. Voici quelques innovations qui participent au prix start-up Fnac-Intel.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Mis à jour le
publié le

(Le système GPS EyeLights est inspiré des cockpits d'avions de chasse © EyeLights)

GPS pour vélo

Vous êtes cycliste ? Vous utilisez peut-être alors un GPS comme les automobilistes. Problème : où le fixer pour éviter de l’abimer, qu’il prenne la pluie, ou de vous le faire voler ? Le Haïku est un petit appareil qui se fixe au guidon et qui déporte l’affichage du GPS. Il faut entrer votre destination sur l’appli GPS de votre smartphone. Puis, vous pouvez ranger celui-ci au fond de votre poche. Il suffit de suivre les indications sur le Haïku sous forme de grosses flèches et de petites lumières. Cela permet d’avoir aussi la vitesse, les notifications d’appels téléphoniques et les SMS. Le plus par rapport aux produits concurrents : une commande gestuelle qui permet de passer d’un écran à l’autre en faisant glisser sa main au dessus de l’appareil (plus pratique qu’un écran tactile si vous portez des gants).

Ecran connecté pour casque de motard

Plus sophistiqué : l’écran connecté de réalité augmenté sui se fixe au casque de moto. Il s’agit d’un système d’affichage tête haute, comme les pilotes de chasse. Le petit écran transparent, situé juste au dessus ou devant vos yeux, projette des informations de navigation directement dans votre champ de vision, un peu comme les Google Glass. Cela permet de ne jamais quitter la route des yeux. Baptisé EyeLights, ce système pourrait coûter moins d’un millier d’Euros environ. Avantage par rapport aux produits existants du même genre : celui-ci devrait être amovible ce qui permettra de le fixer sur n’importe quel casque.

Brassard à capteur cardiaque

Beaucoup de gens aiment courir avec leur smartphone car cela permet de suivre les performances, la distance parcourue, etc. Cependant, il manque une donnée : la fréquence cardiaque. Pour cela, il faut utiliser un capteur sur la poitrine ou une montre connectée. Bientôt, il y aura également le Shapeheart (Ilyu), un brassard permettant, non seulement, de fixer son smartphone au bras mais également de capter les battements cardiaques.

Gagnant le 26 mai

Bonnes ou mauvaises idées ? Ces 3 jeunes pousses concourent - ainsi que 7 autres - pour le prix start up Fnac / Intel des objets connectés, en partenariat avec France Info. Le gagnant sera désigné le 26 mai. Il aura droit à un programme d’accompagnement pour mener à bien son projet.

(Le système GPS EyeLights est inspiré des cockpits d'avions de chasse © EyeLights)