Nouveau monde, France info

Des objets connectés pour animaux et végétaux

En matière d’objets connectés, les Français ne manquent pas d’imagination. Surtout quand il s’agit d’animaux et de plantes vertes…

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Mis à jour le
publié le

(Le capteur pour cheval Equisense analyse les mouvements de l'animal à l'entrainement © Equisense)

Bracelet connecté pour chiens

On connaissait les colliers connectés pour animaux servant à surveiller la position GPS et l’activité physique. Une start up lilloise, Jagger & Lewis, va plus loin avec un collier connecté qui a pour but d’évaluer le bien-être de votre chien. Le petit appareil, muni d’un écran, se fixe sur le collier de l’animal. Il est bardé de capteurs et il peut détecter, selon ses concepteurs, la peur, l’anxiété, la faim, la soif ou encore le sommeil (par exemple, une absence prolongée de mouvements de déglutition indique que le chien n’a pas mangé, ce qui pourra intéresser un maître ayant laissé son animal à garder chez un tiers). Le produit devrait sortir à l’automne prochain et coûter environ 200 Euros. 

(Collier connecté pour chiens © Jagger & Lewis)

Capteur connecté pour cheval 

Plus insolite encore : Equisense est un capteur connecté pour… chevaux qui contrôle les mouvements de l’animal afin d’aider le cavalier lors de l’entrainement. L’appareil, de la taille d’une clé USB, se fixe sur la sangle de la selle. Il peut même détecte des pathologies (par ex, si le cheval se met à boiter). Les données sont envoyées en Bluetooth sur smartphone via une appli dédiée. Inventé par trois ingénieurs qui sont également cavaliers de compétition, Equisense se destine surtout aux professionnels ou aux amateurs passionnés.

(Le capteur Equisense pour chevaux)

Pot de fleur robotisé

Enfin, le cyborg végétal est lui aussi plutôt étonnant : il s’agit d’un pot de fleur connecté qui se déplace tout seul en fonction des besoins du végétal (plante ou fleur) qui se trouve à l’intérieur. Par exemple, il se dirige automatiquement vers la fenêtre lorsqu’il a besoin plus de lumière ou il peut se mettre à l’abri lorsqu’il gèle si il est habituellement installé à l’extérieur. L’appareil peut également  signaler lorsque la plante a besoin d’être arrosée. Pour cela, le pot est enserré entre deux grandes roues motorisées, ce qui lui donne un look insolite et futuriste mais plutôt encombrant.  

(Cyborg végétal Gaia)

Toutes ces innovations, encore à l’état de projets plus ou moins avancés, font partie d’une sélection de dix jeunes pousses qui participent au concours de start up Fnac/Intel dont le gagnant sera désigné au mois de mai.

 

(Le capteur pour cheval Equisense analyse les mouvements de l'animal à l'entrainement © Equisense)