Moi Président 2017, France info

Julia Kristeva : "Moi présidente, je replacerai la personne au centre des préoccupations politiques"

Julia Kristeva est linguiste, psychanalyste, essayiste et romancière. Elle présidente, quelle serait sa mesure phare ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoOlivier De LagardeRadio France

Mis à jour le
publié le

Julia Kristeva, inguiste, psychanalyste, essayiste et romancière à Paris, le 9 janvier 2013.
Julia Kristeva, inguiste, psychanalyste, essayiste et romancière à Paris, le 9 janvier 2013. (AFP)

Julia Kristeva est linguiste, psychanalyste, essayiste et romancière. Elle vient de publier Je me voyage aux éditions Fayard. Elle présidente, elle "replacerait la personne au centre des préoccupations politiques". Cette "personne", telle qu’elle l’entend, "est la fierté et la dignité de la culture européenne mais est aujourd’hui menacée".

Une double menace, en fait. Selon Julia Kristeva, elle est attaquée par la mutation culturelle que nous vivons, qui favorise la "pensée calcul", la pensée du "comment" et non pas du "pourquoi". Elle l'est aussi par l’intégrisme que Julia Kristeva appelle une "orthodoxie normative", dans lequel on ne peut dire ni "je" ni "nous", ni "non".

"Pour casser cette complexité sournoise, explique encore Julia Kristeva, il n’y a pas d’autres moyens que de relancer le droit de la personne à s’exprimer dans sa liberté créative." "Et il appartient au chef de l’Etat, affirme-t-elle, d’expliciter l’importance de cette personne pour que la politique retrouve du sens."

Nous croyons encore que nos valeurs sont naturelles, universelles et immédiatement compréhensibles. Ce n'est pas vrai

Julia Kristeva

à franceinfo

Julia Kristeva, inguiste, psychanalyste, essayiste et romancière à Paris, le 9 janvier 2013.
Julia Kristeva, inguiste, psychanalyste, essayiste et romancière à Paris, le 9 janvier 2013. (AFP)