Mise à jour, France info

Michel Jonasz : "Mon obsession a toujours été de faire un pont entre la chanson française et le groove"

Le chanteur Michel Jonasz est l'invité de "Mise à jour" de Guy Birenbaum, pour son retour sur scène, et avant la sortie de son nouvel album en 2018. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoGuy BirenbaumRadio France

Mis à jour le
publié le

(VALERY HACHE / AFP)

Ce vendredi 15 septembre, il sera sur scène au Palais des Sports à Paris, avant la sortie d'un album en 2018. L'auteur, compositeur, interprète et acteur Michel Jonasz entame une nouvelle tournée à travers la France. Une tournée à quatre, avec Jean-Yves d'Angelo au piano, et Manu Katché à la batterie. Un nouveau venu, Jérôme Regard, complète le quartet.

Retrouvailles avec de vieux complices 

30 ans après "Unis vers l'uni", le chanteur se dit ravi de retrouver ses vieux complices : "Cela fait maintenant trois-quatre ans que nous faisons un spectacle piano-voix avec Jean-Yves. Je n'avais pas rejoué avec Manu depuis 1985 au Palais des Sports. J'adore ce batteur, il correspond à ma pulsion rythmique, à ma musique. Dès qu'on a commencé les répétitions, le feeling a été tout de suite là."

Des retrouvailles, mais "pas de nostalgie", raconte Michel Jonasz. Même si il a "adoré les années 70, les années 80. J'ai adoré mes débuts. C'était une période charnière dans la musique : le summum de ce que représentait la chanson française, avec de grands interprètes comme Piaf, Brassens, Ferré, Brel... Et en même temps, d'un coup arrive cette musique incroyable, le rock'n'roll, le rythm and blues. La musique tzigane, la musique hongroise et la chanson française, cela faisait partie de mes gènes, presque. Mais la découverte de Ray Charles, du blues, du rhythm and blues, c'est cela qui m'a donné envie de faire de la musique."

>

Mon obsession artistique, ça a toujours été de faire un pont entre la chanson française et le groove et la pulsion rythmique

Michel Jonasz

franceinfo

Michel Jonasz prévoit travaille à la sortie d'un nouvel album en 2018 : "Ecrire, c'est une énergie différente. J'étais beaucoup dans les tournages, le théâtre, les spectacles qui s'enchaînaient.... donc j'avais mis de côté cette période d'écriture. Je m'y suis remis depuis six mois."


Trente ans après "Unis vers l'uni", croit-il toujours à l'union de l'humanité ? "C'est vrai qu'on traverse une triste période. Mais je continue à croire que cette unité est la seule solution pour sortir de tout cela. Si on n'a pas la notion de fraternité, au sein de notre famille humaine, comment on peut-on affronter les défis du futur, qui sont en premier lieu écologique ? Oui, je crois que l'unité, c'est la solution."

Et s'il devait faire une mise à jour, que voudrait corriger, modifier ou effacer Michel Jonasz ? "Je crois qu'on est sur Terre pour grandir, je connais mes faiblesses et mes défauts, mais ça, ça me regarde, c'est un travail intérieur. Sur le plan professionnel, chaque étape est une nouvelle expérience importante et décisive à chaque fois."

(VALERY HACHE / AFP)