Micro européen, France info

Micro européen. Tourisme et économie : le cas de la Grèce et de l'Espagne

Alors que l'Europe est à l'heure des vacances, Marc Bassets, correspondant du journal espagnol "El Pais" et Fabien Perrier, collaborateur du journal grec "Efsyn" parlent du rôle du tourisme sur l'économie en Espagne et en Grèce, deux pays très fréquentés par les vacanciers européens.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Marie-Christine ValletfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Grèce, mai 2016 - Péninsule de Sithonia située en Chalcidique à l\'est de Thessalonique entre Kassandra et le Mont Athos.
Grèce, mai 2016 - Péninsule de Sithonia située en Chalcidique à l'est de Thessalonique entre Kassandra et le Mont Athos. (SIMON DAVAL / MAXPPP)

Les chiffres sont là : selon Eurostat (l'office statistique de l'UE), 90% des nuitées touristiques dans l'UE sont le fait de résidents des états membres de l'Union européenne.

Les destinations phares sont l'Espagne, l'Italie et la France

Côté espagnol, ce sont les Canaries et la Catalogne qui viennent en tête, suivies de près par les îles Baléares.
La Grèce n'est pas en reste : entre janvier et avril 2017, le nombre de touristes a augmenté de 3,2% et les recettes provenant des ressortissants de l'UE ont augmenté de près de 10%. Depuis le mois de juin, la fréquentation est élevée dans les îles du Dodécanèse, principalement Rhodes et Kos. Les autorités prévoient que la Grèce dépassera cette année 30 millions de visiteurs.

La saison d'été démarre bien en Espagne

Le tourisme selon Marc Bassets, "est l'industrie principale qui soutient l'économie espagnole". Mais à Barcelone, les habitants estiment "qu'il y a trop de touristes et trop d'hôtels." La capitale catalane ne souhaite pas devenir comme Venise. Cette inquiétude ne touche pas les régions balnéaires mais on la ressent à Madrid, qui comme Barcelone est un lieu de "tourisme de ville."

Le tourisme représente 25% de l'économie grecque

Si le tourisme a toujours été présent en Espagne même pendant les années de crise, il avait fortement baissé en Grèce, lorsque le pays est passé sous régime d'austérité. Fabien Perrier explique qu'entre 2008 et 2015, "avec la diminution des salaires, la demande interne a chuté de 70%". Ce sont les touristes venus de l'extérieur qui ont permis de maintenir une activité. Actuellement, le tourisme représente 25% de l'économie grecque, notamment parce que la Grèce a bénéficié de la désaffection des vacanciers pour la Tunisie et la Turquie, en raison des attentats.

Grèce, mai 2016 - Péninsule de Sithonia située en Chalcidique à l\'est de Thessalonique entre Kassandra et le Mont Athos.
Grèce, mai 2016 - Péninsule de Sithonia située en Chalcidique à l'est de Thessalonique entre Kassandra et le Mont Athos. (SIMON DAVAL / MAXPPP)