Micro européen, France info

Les questions posées par les attentats de Bruxelles

Quatre jours après les attentats meurtriers à l'aéroport de Bruxelles et dans la station de métro Maalbeek , les deux invités, Carole LYON spécialiste de la Presse belge à "Courrier International" et Nicholas VINOCUR, correspondant à Paris du site "Politico", reviennent sur ces actes terroristes et leurs conséquences pour la Belgique et l'Europe.

--'--
--'--
Radio France

Mis à jour le
publié le

(Fouilles devant l'aéroport de Bruxelles après les attentats © MaxPPP)

Bien que les belges soient encore sous le choc et éprouvent le besoin de rassemblement et de solidarité, la presse belge a commencé à évoquer des "ratés" dans la Sécurité et le transfert d'informations entre services.

Cette question n'est pas nouvelle mais ce n'est pas le moment de fragiliser le gouvernement au moment où le pays souhaite se serrer les coudes. 

En matière de lutte contre le terrorisme, on parle parfois du "laxisme belge" ; la France avait d'ailleurs émis des critiques après le 13 novembre, mais il ne faut pas tout focaliser sur la commune de Molenbeek, où le taux de radicalisation est élevé.

S'il est vrai que son service de déradicalisation s'est avéré inefficace, et que cette ville a bien eu des problèmes de gestion, d'autres communes, y compris en France, présentent aussi des difficultés.

Alors que depuis quatre jours, on entend partout  "Que fait l'Europe ? " les deux invités répondent à la question sur une meilleure mobilisation de l'UE contre le terrorisme.

(Fouilles devant l'aéroport de Bruxelles après les attentats © MaxPPP)