Les Pourquoi, France info

Pourquoi n’y a-t-il pas de prix Nobel de mathématiques ?

Philippe Vandel nous dévoile cette semaine les deux thèses qui s'affrontent pour expliquer la raison pour laquelle il n'y a pas de prix Nobel de mathématiques.

00:00-00:00

audio
vidéo
Radio France

Mis à jour le
publié le

(© Maxppp)

Le monde entier connaît Alfred Nobel, l’inventeur de la dynamite, qui, comme chacun sait, a légué sa colossale fortune afin que des prix soient décernés tous les ans en son nom à des personnes de tous les pays ayant rendu "les plus grands services à l’Humanité ". (C’est qu’il avait peut-être des choses à se reprocher. Les journaux de l’époque le présentaient souvent comme "un marchand de mort ".)

Il rédige son testament en 1895, quelques mois avant son décès. Cinq catégories sont alors récompensées : la paix, la littérature, la médecine, la physique et la chimie. Mais pas les mathématiques. Ce qui peut surprendre étant donné leur importance dans ces trois derniers domaines.  

Pour quelles raisons ? Plusieurs thèses s’affrontent, Nobel s’est jamais expliqué à ce sujet. La plus répandue veut que l’épouse du pauvre Alfred l’ait trompé avec mathématicien, un certain Gösta Mittag-Leffler, et que le cocu ait voulu éviter qu’il reçoive ce prix un jour. L’explication est magnifique, presque trop belle pour être vraie. D’abord parce que Nobel n’était pas marié mais avait pour maîtresse une femme de vingt ans plus jeune que lui.

L’autre versant de l’explication est plus factuelle : un prestigieux prix de mathématiques  existait déjà du vivant de Nobel, remis par le roi de Suède. Et surtout Nobel ne s’intéressait pas aux mathématiques en tant que telles. A ses yeux, les maths étaient un outil pour la physique et la chimie, voire pour la médecine, mais ne pouvaient avoir d’application dans la vie quotidienne. 

Si vous avez la grippe, vous préférez qu'on vous donne des antibiotiques plutôt qu’on vous explique les équations différentielles du troisième degré. 

Jusqu’à preuve du contraire…

ps : Depuis 1968, la banque de Suède attribue un prix d’économie "en souvenir de Nobel".

 

(© Maxppp)