Les informés de franceinfo, France info

Les informés. Présidence des Républicains : "On a un Wauquiez qui veut être le futur Fillon"

"Les Informés de franceinfo" sont notamment revenus, mercredi soir, sur l'élection à la présidence du parti Les Républicains et les Etats généraux de l'alimentation.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Laurent Wauquiez et François Fillon, le 12 avril 2017.
Laurent Wauquiez et François Fillon, le 12 avril 2017. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Laurent Wauquiez, le retour de François Fillon ? 

Les candidats à la présidence du parti Les Républicains devaient déposer, mercredi 11 octobre avant 20 heures, leurs parrainages. Les signatures de 2 347 adhérents au minimum étaient requises, ainsi que celles de 13 parlementaires au moins. En liceMaël de Calan, le juppéiste ; Florence Portelli, la filloniste ; Daniel Fasquelle, l'ancien trésorier du parti et Laurent Wauquiez, le favori. Pour Emma Defaud, rédactrice en chef à lexpress.fr, "il fait le pari que François Fillon a perdu sur les affaires et pas sur ce qu'il représentait. Qu'il y avait un plébiscite à droite sur sa personnalité. C'est un pari qui s'entend sauf qu'en fait, entre temps, la situation politique a explosé. A gauche, on a un espèce de trou noir et à droite, il y a une espèce de satellisation. On a un Wauquiez qui veut être le futur Fillon, sans les affaires, au moins en partie. Et à côté de cela, on a tout un tas de petits partis qui sont en train de se créer autour. Il fait le pari de Fillon, alors que la société a changé." 

Agriculteurs/distributeurs : réévaluation des rapports de force 

Après qu'Emmanuel Macron a annoncé, mercredi 11 octobre, qu'il légiférerait par ordonnances pour rééquilibrer les contrats commerciaux entre agriculteurs et distributeursAudrey Goutard, chef adjointe du service enquêtes et reportages de France 2, rappelle que "dans un premier temps, déjà, on peut rééquilibrer les forces. Aujourd'hui, ce que l'on voit, c'est que c'est une jungle. Vous avez d'un coté, des distributeurs et des industriels extrêmement puissants. Et en face, des agriculteurs qui ont un revenu moyen de 350 euros par mois, pour 30% d'entre-eux. Donc évidemment, le rapport de force est complètement défaillant". 

Laurent Wauquiez et François Fillon, le 12 avril 2017.
Laurent Wauquiez et François Fillon, le 12 avril 2017. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)