Les informés de franceinfo, France info

Les Informés. Critiques de François Hollande : Emmanuel Macron "a été piqué au vif"

Les Informés ont commencé leurs débats jeudi soir par les échanges de petites phrases entre l'ancien président de la République, François Hollande, et son successeur, Emmanuel Macron. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Emmanuel Macron le 24 août 2017 à Bucarest (Roumanie).
Emmanuel Macron le 24 août 2017 à Bucarest (Roumanie). (DANIEL MIHAILESCU / AFP)

Deux jours après avoir été visé par les critiques de son prédécesseur, Emmanuel Macron répond et renvoie les coups. Depuis Bucarest (Roumanie), où il est en déplacement, le président de la République a justifié son action de longues minutes et a lancé : "On ne fait pas des réformes pour ressembler aux autres." Une sortie étonnante en pleine tournée européenne autour des travailleurs détachés. "Ce n'était pas la pratique de parler à l'étranger de politique intérieure." a rappelé jeudi 24 août sur franceinfo Olivier Babeau, essayiste, professeur en management à l’université de Bordeaux.

François Hollande essaie d'exister

Yves Roucaute, philosophe et éditorialiste

à franceinfo

"Macron a été piqué au vif" a décrypté Jannick Alimi, rédactrice en chef adjointe au service Politique du Parisien-Aujourd'hui en France. Maël Thierry, chef adjoint du service politique à L’Obs, a expliqué pourquoi : "les premières interrogations sur la politique qui est menée, les résultats et l'ampleur de ses réformes, commencent à se faire entendre, et la déclaration de François Hollande arrive à se moment-là."

Pour Yves Roucaute, philosophe, professeur des universités à la faculté de droit de Nanterre et éditorialiste à Valeurs actuelles, l'ancien président "s'est rendu compte qu'il y avait peut-être une place à prendre, entre une forme d'extrême gauche mobilisée par Mélenchon, et de l'autre côté un Macron qui semble se droitiser un peu. Il arrive, il y va, c'est un peu logique." 

Emmanuel Macron le 24 août 2017 à Bucarest (Roumanie).
Emmanuel Macron le 24 août 2017 à Bucarest (Roumanie). (DANIEL MIHAILESCU / AFP)