Les informés de franceinfo, France info

Les informés. Attentat de New-York : "La récupération politique de Donald Trump est assez indécente"

Mercredi soir, Les Informés sont notamment revenus sur la communication et la stratégie du président des États-Unis après l'attentat de New York, la première attaque jihadiste de son mandat. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Le président américain, Donald Trump, le 1er novembre 2017 à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis).
Le président américain, Donald Trump, le 1er novembre 2017 à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis). (WIN MCNAMEE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

La ville de New York a été une nouvelle fois touchée par une attaque terroriste mardi 31 octobre. Un homme, au volant de son véhicule, a fauché des cyclistes dans le sud de l'île de Manhattan. Le dernier bilan fait état de huit morts et 12 blessés. Invité des Informés de franceinfo mercredi soir, Marie-Cécile Naves, chercheuse spécialiste des Etats-Unis à l'Institut des relations internationales et stratégiques (Iris), a souligné qu'il s'agissait de la première attaque jihadiste de la présidence Trump mais pas du premier attentat.

Début septembre, une fusillade à Las Vegas a notamment fait près de 60 morts et 500 blessés. "La différence de traitement entre les deux évènements par le président Trump est assez intéressante, pointe Marie-Cécile Naves. Aujourd'hui, il tweete et parle beaucoup avec une opposition très forte entre démocrates et républicains (...) alors que l'attentat de Las Vegas n'a pas suscité plus de réactions que ça de sa part."

Selon la chercheuse, la récupération politique de Donald Trump est assez "indécente". "Ce qui compte pour le président américain est de parler à sa base électorale" et "de donner des gages de sévérité, d'intransigeance vis-à-vis des immigrés, des musulmans et des 'non-blancs'".

Le président américain, Donald Trump, le 1er novembre 2017 à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis).
Le président américain, Donald Trump, le 1er novembre 2017 à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis). (WIN MCNAMEE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)