Le vrai du fake, France info

Le vrai du faux. "Tous les pays qui ont vu une baisse importante du tabagisme sont passés par des hausses de prix notables"

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a fait un lien entre une forte augmentation du prix des cigarettes et la baisse du tabagisme. C'est plutôt vrai, mais sans être automatique. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a fait un lien entre une forte augmentation du prix des cigarettes et la baisse du tabagisme. 
La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a fait un lien entre une forte augmentation du prix des cigarettes et la baisse du tabagisme.  (MAXPPP)

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a expliqué, jeudi 6 juillet, sa décision d'augmenter le prix du paquet de cigarettes à 10 euros. "Tous les pays qui ont vu une baisse importante de leur tabagisme sont passés par des hausses notables du prix du tabac", a-t-elle déclaré. 

C'est plutôt vrai, mais pas automatique

Les hausses de prix font baisser les ventes légales de cigarettes, c'est très net. Faire baisser le nombre de fumeurs, c'est plus compliqué, et cette tendance se mesure par la prévalence : la proportion de fumeurs dans une population. 

Si on prend l'exemple de l'Australie, le pays qui a créé le paquet neutre, la prévalence est à 14%. Les prix sont clairement un levier. Le paquet coûte presque 17 euros et il passera progressivement à 27 euros, en quatre ans. En Europe, le prix du tabac a augmenté de 89% en 10 ans en Grande-Bretagne et la prévalence s'établit à 19% contre un peu moins de 30% au début des années 2000.

Mais le prix n'est pas le seul levier. L'Allemagne ne compte qu'un quart de fumeurs contre presque un tiers en France, alors que le paquet de cigarette est moins cher. Mais en Allemagne, l'accent est très fortement mis sur la prévention dès le plus jeune âge. Résultat : 92% des 12-17 ans sont non-fumeurs selon l'administration fédérale.

Et pour la France ?

La plus forte hausse de prix, 39%, c'était avec le plan cancer de Jacques Chirac en 2003. Le nombre de fumeurs a légèrement baissé : 30% en 2000 et 27% en 2005. La proportion est ensuite remontée progressivement autour de 28-29%. L'effet choc des prix s'est donc estompé dans le temps. Vous aurez noté aussi que contrairement à l'Australie ou à la Grande-Bretagne, la France n'est pas une île. Il est plus facile d'aller chercher des cigarettes à un prix inférieur chez les voisins... 

En résumé :  

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a raison de dire que tous les pays qui ont connu une très forte diminution du tabagisme ont fortement joué sur les prix. Mais les politiques davantage basées sur la prévention montrent aussi leur efficacité à long terme.

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a fait un lien entre une forte augmentation du prix des cigarettes et la baisse du tabagisme. 
La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a fait un lien entre une forte augmentation du prix des cigarettes et la baisse du tabagisme.  (MAXPPP)