Le vrai du fake, France info

Le vrai du faux."Plus de 75% des jeunes qui entrent sur le marché du travail ne sont pas en CDI"

Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, estime qu'une large majorité des jeunes sont en emploi précaire quand ils font leur entrée sur le marché du travail. C'est exagéré.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Antoine KrempffranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Deux tiers des jeunes n\'accèdent pas directement à un CDI lors de leur arrivée sur le marché du travail. 
Deux tiers des jeunes n'accèdent pas directement à un CDI lors de leur arrivée sur le marché du travail.  (PHILIPPE RIEDINGER / MAXPPP)

Créer un CDI plus souple, à mi-chemin entre le contrat en intérim et le contrat à durée indéterminée : c'est un des objectifs du gouvernement avec la réforme du Code du travail. L'objectif est de libérer le travail, notamment pour les jeunes. En effet, selon Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement, "aujourd'hui plus de 75% des jeunes qui entrent sur le marché du travail ne sont pas en CDI. Ils sont en emploi précaire." 

75% des jeunes qui entrent sur le marché du travail ne sont pas en CDI ? 

C'est exagéré. 

Si on regarde le parcours des jeunes sortis de formation initiale en 2004 pendant les sept premières années, un tiers d'entre eux n’a eu aucun souci pour trouver un emploi à durée indéterminée. Ça signifie qu'ils ne sont pas passés par une période de chômage ou qu'ils n'ont quasiment pas travaillé en CDD. Un autre tiers a mis un peu plus de temps à être en emploi stable, avec une succession de périodes de CDD et de chômage. Enfin, un dernier tiers a connu une insertion longue et précaire avec une succession de CDD et de longues périodes de chômage. Au total, deux tiers des jeunes passent donc par du chômage ou des contrats temporaires avant de décrocher un emploi stable.

Le niveau de qualification et le sexe, des facteurs déterminants 

La possibilité d'accéder directement à un CDI lors de l'entrée sur le marché du travail est plus liée au niveau de qualification qu'à l'âge du travailleur. Selon l'Insee, la majorité des diplômés du supérieur décrochent un emploi stable dès leur sortie d’étude : 75% sont en CDI ou à leur compte dans les quatre premières années sur le marché du travail. En revanche, ceux qui arrivent sans diplôme sont plus facilement au chômage et, quand ils accèdent à l'emploi, 60% d'entre eux occupent des emplois temporaires.

Le sexe est également un facteur déterminant l'accès ou non à un CDI lors de l'arrivée sur le marché du travail. Dans les quatre premières années de la vie professionnelle, tout niveau confondu, les femmes sont plus nombreuses en contrat temporaire. De plus, 25% d'entre elles sont à temps partiel contre un homme sur dix. L'écart se réduit au cours de la vie professionnelle, surtout chez les plus diplômés.

Deux tiers des jeunes n\'accèdent pas directement à un CDI lors de leur arrivée sur le marché du travail. 
Deux tiers des jeunes n'accèdent pas directement à un CDI lors de leur arrivée sur le marché du travail.  (PHILIPPE RIEDINGER / MAXPPP)