Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux. "Le FN est le parti qui respecte le mieux la parité" ?

C'est en tout cas ce qu'affirme le secrétaire général du Front national et directeur de campagne du parti de Marine Le Pen pour les législatives. C'est plutôt vrai.

00:00-00:00

audio
vidéo
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Nicolas Bay assure que le Front national est très respectueux de la parité pour les législatives
Nicolas Bay assure que le Front national est très respectueux de la parité pour les législatives (MAXPPP)

Le Front national est-il exemplaire sur la question de la parité parmi ses candidats aux législatives ? C'est en tout cas ce qu'affirme Nicolas Bay, secrétaire général du FN, invité de France 2 jeudi 25 mai :

"C'est nous qui respectons le mieux la parité puisque nous n'aurons d'ailleurs à subir aucune sanction financière contrairement à la plupart des partis politiques."

Le FN, parti qui respecte le mieux la parité ?

Plutôt vrai

C'est la République en marche qui est le plus exemplaire sur cette question de la parité parmi les candidats aux législatives : 232 candidates contre 229 candidats. Mais si le Front national n'est pas le meilleur élève, il est dans le peloton de tête avec 290 hommes investis et 281 femmes. 

Par contre, la balance penche clairement du côté des hommes pour la France insoumise, le Parti communiste, Debout la France, le PS et surtout le parti Les Républicains. 

Tous partis et étiquettes confondus, on compte seulement 42% de femmes parmi les candidats aux législatives. Un taux légèrement supérieur à 2012... mais le compte n'y est toujours pas malgré l'obligation légale de parité.

Le FN ne subira pas de sanction au nom de la parité ? 

Vrai.

La loi prévoit effectivement une retenue financière pour les partis qui ne respectent pas la parité pour ces élections législatives. En susbtance, le texte prévoit une pénalité financière si l'écart entre le nombre de candidates et de candidats investis dépasse les 2%. Avec une balance de 51% d'hommes contre 49 de femmes, le FN est donc bien dans les clous.

Cette retenue financière porte uniquement sur les candidats et non sur les élus. Or, comme l'a montré France Info, les candidates du Front national sont largement majoritaires dans les circonscriptions où Marine Le Pen a fait ses plus faibles scores à la présidentielle. En clair : si le FN respecte bien la parité pour ses candidats, et conserve donc l'intégralité de l'aide financière de l'Etat, cela ne veut pas dire que l'égalité homme-femme sera respecté parmi ses députés élus.

L'enjeu financier de la parité 

Ne pas présenter des autant de femmes que d'hommes aux législatives coûte cher aux partis politiques. L'an dernier, sur un total théorique de 24,9 millions d'euros d'aide publique, le Parti socialiste a perdu près d'1,3 million pour non-respect de la parité lors des législatives de 2012. Pour les Républicains, la facture était encore plus salée : 3,5 millions d'euros de retenue, d'après le bilan des aides publiques aux partis inscrits dans le PLF 2017.

Et ces sanctions financières s'annoncent encore plus lourdes à partir de cette année. Le montant des pénalités, depuis une loi votée en 2014, est porté à 150% de l'écart rapporté au nombre de candidats, contre 75 % actuellement. Concrétement, en présentant 106 hommes de plus que de femmes aux législatives, la dotation des Républicains va être amputée d'un tiers. 

Nicolas Bay assure que le Front national est très respectueux de la parité pour les législatives
Nicolas Bay assure que le Front national est très respectueux de la parité pour les législatives (MAXPPP)