Le vrai du fake, France info

Le vrai du faux. "En Italie et en Espagne, des lois du type loi Travail n'ont pas fait baisser le chômage"

Le vrai du faux passe au crible la déclaration de Clémentine Autain, députée de la France insoumise, qui s'oppose à une refonte du Code du travail. Elle cite les exemples de l'Italie et de l'Espagne.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoAntoine KrempfRadio France

Mis à jour le
publié le

Clémentine Autain, le 13 avril 2017.
Clémentine Autain, le 13 avril 2017. (FRANCEINFO)

Les députés français examinent depuis lundi 10 juillet la réforme du Code du travail. Les députés de la France insoumise ont vivement attaqué le projet du gouvernement dans l'hémicycle. Pour Clémentine Autain, une nouvelle loi Travail est totalement inutile. Elle prend l'exemple de nos voisins italiens et espagnols : "En Italie et en Espagne, très récemment, des lois de ce type ont été adoptées, le chômage n'a pas baissé."

C'est vrai...

L'Espagne et l'Italie ont effectivement, fait des lois qui ressemblent étrangement au projet du gouvernement français. Pour l'Espagne, ça s'est fait en plusieurs fois entre 2010 et 2012. Les Espagnols ont notamment légiféré sur la fameuse inversion de la hiérarchie des normes, c'est-à-dire la priorité aux conventions d'entreprises, ou encore l'assouplissement des conditions de ruptures de contrats à durée indéterminée (CDI), y compris pour les licenciements économiques.

En l'Italie, la grande partie des réformes remonte à la période 2012-2015. Les Italiens ont, par exemple, rendu les fins de contrat plus faciles et ont acté le principe d'indemnisation plafonnée en cas de licenciement jugé abusif.

... Et faux

D'après Clémentine Autain, député de la France insoumise, le chômage n'a pas baissé dans ces deux pays. Elle a tort sur ce point. En Italie, en mars 2015, le taux de chômage de la population active était de 12,4% au moment du "Job Act", la dernière grande réforme du marché du travail menée par Matteo Renzi. En mai 2017, ce taux est tombé à 11,3%. Le chômage a donc un peu baissé, même si il reste très élevé.

En Espagne, 26% des actifs étaient au chômage à la fin de l'année 2012, contre 17,7% en mai 2017. Là encore, le taux de chômage reste très élevé, mais la baisse est impressionnante.

La baisse du chômage en Italie et en Espagne est-elle liée à leurs lois Travail ?

C'est compliqué à dire. Le gouvernement espagnol affirme que des dizaines de milliers d'emplois ont été créés ces derniers mois grâce à ses réformes. En revanche, il oublie de dire que des dizaines de milliers de postes ont été détruits au moment de la crise, et que la croissance est repartie à la hausse entre temps. Cette croissance qui s'élève à hauteur de 3%, a engendré une relance de l'emploi. Les économistes parlent surtout de rattrapage. En 2016, la direction du Trésor expliquait qu'il était encore trop tôt pour mesurer l'impact des réformes du marché du travail sur le chômage.

En résumé

La députée de la France insoumise Clémentine Autain a raison de dire que des réformes presque similaires au projet de loi Travail du gouvernement français ont été menées en Italie et en Espagne. Par contre, elle a tort de dire que le chômage n'a pas baissé pas dans ces deux pays, surtout en Espagne. Enfin, il est trop tôt pour évaluer à quel point les réformes ont joué sur le taux de chômage.

Clémentine Autain, le 13 avril 2017.
Clémentine Autain, le 13 avril 2017. (FRANCEINFO)