Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux. "17000 policiers et gendarmes blessés en France" ?

François Fillon a voulu apporter son soutien aux policiers et aux gendarmes mercredi 15 février dans son meeting de Compiègne. Quitte à gonfler les chiffres pour les rendre impressionnants.

00:00-00:00

audio
vidéo
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

François Fillon affirme que 17000 policiers et gendarmes ont été blessés l\'an dernier
François Fillon affirme que 17000 policiers et gendarmes ont été blessés l'an dernier (MAXPPP)

Voilà donc ce qu'a affirmé François Fillon dans un discours prononcé mercredi 15 février près de Compiègne

"Chaque année, près de 17000 policiers et gendarmes sont blessés en mission et en service"

17000 policiers et gendarmes blessés ? 

C'est un peu moins. D'après les chiffres obtenus par France Info 11954 policiers ont été blessés en mission et en service l'an dernier, soit une légère baisse de 5% sur un an. Si l'on remonte un peu le temps, il y a entre 11000 et 13000 chaque année en France. 

Côté gendarmes, les chiffres varient entre 2000 et 3000 blessés chaque année (2936 pour 2015, dernière année disponible). 

Bref, si l'on additionne le nombre de blessés chez les policiers et les gendarmes, on parvient à un chiffre maximum de 16000... en dessous de l'affirmation de François Fillon. Mais ce n'est pas vraiment ça le problème. 

Différence entre "mission" et "service"

Dans son discours, François Fillon entend dénoncer les agressions de forces de l'ordre en évoquant des blessés "en mission et en service". Mais ces deux notions renvoient à des choses très différentes. 

Lorsqu'on parle de policiers blessés en service, on parle de fonctionnaires qui se blessent lors de séance de sport à l'entraînement, d'une mauvaise manipulation de leur arme ou encore lorsqu'ils ont un accident en allant au travail. Des blessures "en service" qui représentent environ la moitié du total des blessures de fonctionnaires, voire un peu plus. 

Les blessures "en mission" concernent donc celles qui ont lieu sur le terrain, lors d'intervention ou d'opération de maintien de l'ordre par exemple. 5767 policiers blessés dans ce cadre l'an dernier. Un chiffre en très légère augmentation de 0,5% sur un an, malgré un printemps 2016 marqué par de nombreux affrontements en marge du conflit sur la loi Travail.

Différences de calcul entre policiers et gendarmes

Chez les gendarmes, on ne fait la pas distinction entre "mission" et "service" dans le nombre annuel de blessés. Et ce n'est pas la seule différence entre police et gendarmerie. 

Côté police, on recense chaque déclaration de fonctionnaire blessé alors que les gendarmes n'enregistrent que les blessures qui entraînent le déclenchement d'une procédure administrative. On ne peut donc pas additionner les deux chiffres pour annoncer un chiffre global de forces de l'ordre blessé en France.

François Fillon affirme que 17000 policiers et gendarmes ont été blessés l\'an dernier
François Fillon affirme que 17000 policiers et gendarmes ont été blessés l'an dernier (MAXPPP)