Le vrai du fake, France info

Le vrai du fake. Scarlett O'Hara et les appels aux dons du sang

Vrai ou fake ? Marie Colmant et Antoine Krempf passent au crible deux infos repérées sur le web et les réseaux sociaux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Message diffusé sur les réseaux sociaux (à gauche) et affiche d\'Autant en emporte le vent (à droite).
Message diffusé sur les réseaux sociaux (à gauche) et affiche d'Autant en emporte le vent (à droite). (DR - MAXPP)

Le vrai : une campagne sur Twitter demande l'interdiction d'"Autant en emporte le vent"

Les monuments historiques américains qui rappellent la Guerre de Sécession et le passé esclavagiste des Etats-Unis continuent à soulever les passions. La fièvre monte d’un cran alors que des critiques et des cinémas américains appellent au boycott d’un autre monument : un film titanesque sorti en 1939, dix oscars au compteur, l’un des premiers films tournés en couleur, Autant en emporte le vent.

Le film est pris sous les feux du choc de Charlottesville. Le 12 août, une manifestante anti-raciste avait été tuée par un sympathisant néonazi, lors d'un rassemblement de suprémacistes blancs. Depuis, la tension est palpable et le 28 août, Autant en emporte le vent a été retiré du plus grand cinéma de Memphis (Tennessee), sous la pression d’un mouvement amorcé par un critique de cinéma américain qui demande l’interdiction pure et simple du film, bientôt suivi par une foule de followers sur Twitter.

Autant en emporte le vent, le film de Victor Fleming sorti en 1939, a été adapté du méga bestseller de Margaret Mitchell. Un roman monstre, 1 200 pages sur la guerre de Sécession. Mais l’histoire de cette guerre et ses répercussions sont racontées du point de vue d’une famille de riches planteurs du Sud. L’héroïne de Autant en emporte le vent, Scarlett O’Hara, une forte tête, est l’héritière de cette famille. Et même si elle n’est pas toujours très sympathique, elle est le fil rouge du roman.

Or Scarlett O’Hara n’a aucun espèce de doute sur les bienfaits de l’esclavage, elle prend ça comme un dû, y compris sa gouvernante, la très sourcilleuse Mammy. Chez les O’Hara, maîtres et esclaves ont un seul ennemi : les Yankees, les soldats du Nord. Le film montre des esclaves gentils, voire même un peu bêtas. Une vision de l’esclavage qui fait débat, à l’évidence, si on était dans le cadre d’un récit historique. Et c’est là la grande différence avec la statue de Robert Lee à Charlottesville, car Lee n’était pas que le général des armées sudistes, il était aussi un propriétaire d’esclaves réputé pour sa cruauté.

Autant en emporte le vent n’a rien à voir avec tout ça, puisque c’est d’abord et avant tout une histoire d’amour, c’est une œuvre de fiction, un domaine où justement on a à peu près le droit de faire ce qu’on veut. Certains artistes, par exemple, ne se sont pas privés de livrer leurs visions dégradantes des femmes. Mais c’est leur droit. On pourrait parler patrimoine du cinéma ou même carrément panthéon puisque c’est la place qu’occupe aujourd’hui Autant en emporte le vent, à coté de Citizen Kane et autres chefs d’œuvre. Difficile de faire table rase d’un pareil héritage, génial par ailleurs.

Le fake : l'éternel faux appel pour sauver la petite Lucie-Noëlie

La rumeur a maintenant plus de dix ans, mais elle a la peau dure. Cette fois, ce serait donc le CHU de Nantes qui serait à la recherche d'un donneur de sang de type A− pour aider une fillette atteinte d'une leucémie à bénéficier d'une greffe.

Et pour que le message passe mieux, il est signé d'un certain "docteur Mathieu Riaudeau, du service des maladies infectieuses et réanimation médicale au CHU de Nantes ". Succès garanti : plus de 800 000 partages pour un seul statut posté sur Facebook il y a quelques mois. 

La rumeur a déjà été démentie a des dizaines de reprises ( ou ici), mais rien n'y fait. 

Pourquoi c'est faux ? Premier point : il n'y a pas de docteur Mathieu Riaudeau au CHU de Nantes, comme l'explique un communiqué de l'établissement. D'ailleurs, cet hôpital n'a pas de service "maladies infectieuses et réanimation médicale" et les numéros de téléphone inscrits dans le message ne sont pas attribués.

Enfin et surtout, l'Etablissement français du sang a le monopole de la transfusion sanguine depuis l'an 2000. Cela comprend le don de sang, le don de plasma, le don de plaquettes, le don de moelle osseuse et le don de sang placentaire. "L’Etablissement français du sang est le garant de la sécurité de la chaîne transfusionnelle, du donneur au receveur ", précise son site internet.

Pourquoi ne pas partager ce message ? Pour ne pas gêner l'activité des hôpitaux concernés par cette rumeur. "Ce message mensonger amène de très nombreuses personnes à chercher à joindre les CHU de Nantes et Angers ; bien que motivés par de très bonnes intentions, ces appels encombrent inutilement des lignes déjà fort demandées", regrettait l'hôpital de Nantes dans un communiqué publié en 2012.

Par ailleurs, "l'information donnée dans ce mail étant est erronée, elle empêche que les personnes souhaitant faire don de leur moelle soient informées correctement, ils ne se rendent pas compte de l'engagement que celà représente. Une fois inscrit sur le registre, un donneur peut-être appelé le lendemain comme dans 10 ans, cela implique qu'il soit bien informé et formé sur l'implication que cela demande, mais si la personne est appelée, elle peut donner à quelqu'un une chance réelle de vivre", regrettait l'Agence de la biomédecine dans cet article du site Hoaxbuster.

Message diffusé sur les réseaux sociaux (à gauche) et affiche d\'Autant en emporte le vent (à droite).
Message diffusé sur les réseaux sociaux (à gauche) et affiche d'Autant en emporte le vent (à droite). (DR - MAXPP)