Le vrai du faux, France info

"Il y a 126% d'enfants handicapés en plus dans les écoles depuis 2006" ?

C'est en tout cas ce qu'affirme la secrétaire d'Etat à la Famille, Laurence Rossignol. Sauf que les chiffres publiés par l'Education nationale ne confirment pas du tout cette augmentation.

--'--
--'--
Radio France

Mis à jour le
publié le

(Oui, le nombre d'élèves handicapés augmente mais pas dans les proportions avancées par Laurence Rossignol © Maxppp)

Le nombre d'enfants avec un handicap augmente de façon continue ces dernières années en France. Mais pas dans les proportions avancées par la secrétaire d'Etat sur Public Sénat et lors de son audition devant la Comité des droits de l'enfant de l'Onu la semaine dernière.

Si l'on en croit le rapport 2015 de la Direction de l'évaluation et de la performance, l'office statistique de l'Education nationale et seule source vérifiable sur la question, 260.000 enfants avec un handicap ont fait leur rentrée en milieu scolaire l'an dernier contre 155.000 en 2006. Ce qui fait une augmentation de 68%... et pas 126%.

{% embed infogram effectifs_eleves_handicapes" style="color:#989898;text-decoration:none;"> Effectifs élèves handicapés
Create line charts

%} Ceci dit, l'augmentation est bien réelle. C'est la conséquence d'une loi de 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Le texte explique clairement que tout enfant ou adolescent présentant un handicap ou un trouble de santé invalidant sont scolarisés dans les établissements de leur secteur. Résultat, les trois quarts des enfants handicapés sont désormais en milieu ordinaire.

Pas de suivi qualitatif ?

Cette stratégie "inclusive" est -elle efficace ? Le Conseil d'analyse stratégique regrettait en 2013 que "le suivi de la performance du système éducatif se focalise essentiellement sur la progression du nombre d’enfants scolarisés. Les données sont en revanche très lacunaires sur les niveaux auxquels ces élèves arrivent, en termes de diplômes, d’acquisition par rapport au socle commun de connaissances ou encore par rapport à leur propre projet ".

80% au niveau CAP ou BEP

Losqu'on regarde les chiffres de la Depp, on remarque d'ailleurs que plus le niveau scolaire augmente, moins il y a de personnes handicapées : 150.000 enfants dans les écoles, 110.000 dans les collèges et lycées et 16.000 étudiants dans les universités. D'après un récent rapport du Sénat, plus de 8 personnes handicapées sur 10 arrivent sur le marché du travail avec un niveau égal ou inférieur au CAP ou au BEP.

(Oui, le nombre d'élèves handicapés augmente mais pas dans les proportions avancées par Laurence Rossignol © Maxppp)