Le vrai du fake, France info

Le vrai du faux. Y a-t-il "135 nationalités à Saint-Denis dont une qui a quasiment disparu" ?

Jean-Pierre Chevènement assure sur France Inter qu'il y a un problème d'intégration en France. Et pour l'illustrer, l'ancien ministre sous-entend que la nationalité française est en train de disparaître de la ville de Saint-Denis. C'est faux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoAntoine KrempfRadio France

Mis à jour le
publié le

Lorsque Jean-Pierre Chevènement veut illustrer sur France Inter un échec du "processus de l'intégration" et des "problèmes d'équilibre de la société française", le futur président de la Fondation de l'Islam en France affirme qu'une des nombreuses nationalités présentes dans la ville de Saint-Denis a quasiment disparu. Et on comprend bien que l'ancien ministre parle de la nationalité française. Interrogé par le site Buzzfeed, l'entourage de Jean-Pierre Cheévènement évoque d'ailleurs "un lapsus".

Quelle est la proportion de citoyens français à Saint-Denis ?

Les chiffres du dernier recensement de l'Insee sont pourtant sans appel : la nationalité française est largement majoritaire à Saint-Denis. Sur près de 108 000 habitants en 2011, 76 000 ont la nationalité française, qu'ils soient Français de naissance ou qu'ils le soient devenus. 

Et ce rapport de 70%-30% entre population française et étrangère constaté par l'Insee en 2011 était identique lors du recensement de 2006. La nationalité française n'est donc pas en déclin à Saint-Denis.

Ceci dit, il y a effectivement plus d'étrangers dans cette commune francilienne que dans beaucoup d'autres villes du pays. Au niveau national, la France compte un peu plus de 6% d'étrangers (les Portugais étant les plus nombreux, devant les Algériens et les Marocains).

Combien de nationalités différentes à Saint-Denis ?

Jean-Pierre Chevènement affirme par ailleurs que la ville compte 135 nationalités. C'est un chiffre communiqué par l'Insee en 2006 à la municipalité. "C'est plutôt 134 nationalités", précise le service des études de Saint-Denis.

L'Insee ne détaille pas la liste de ces nationalités de façon exhaustive. En dessous d'un certain seuil de population, il y a un principe de "confidentialité statistique". Mais "les grands équilibres restent les mêmes dans la population étrangère. Il n'y a pas un groupe homogène d'étrangers qui prédomine", ajoute la ville de Saint-Denis.