Le vrai du faux numérique, France info

Non, Facebook n'a pas annoncé de bouton "je n'aime pas"

La rumeur a enflé depuis une phrase malheureuse de Mark Zuckerberg lors d'une conférence de presse en début de semaine : Facebook s'apprêterait à lancer une bouton "je n'aime pas". Sauf que ce n'est pas tout à fait ce qu'a annoncé le patron du réseau social.

00:00-00:00

audio
vidéo
Radio France

Mis à jour le
publié le

(Facebook ne va pas lancer un bouton "je n'aime pas" © Capture d'écran Twitter)

La rumeur est presqu'aussi âgée que le réseau social : Facebook va lancer une bouton "je n'aime pas". La question revient à pratiquement chaque conférence de presse de Mark Zuckerberg. Et à chaque fois, le patron de Facebook dément et explique en susbtance qu'il ne veut pas transformer le réseau social en sondage sur les publications. 

Mais lors de sa dernière intervention ce mardi, Mark Zuckerberg a semblé avoir évolué sur la question : "Aujourd'hui est le jour où je dois dire que nous travaillons effectivement sur la question, et nous sommes très proches de lancer une version test." Une petite phrase qui a servi a plusieurs médias pour annoncer le lancement d'un bouton "je n'aime pas". 

Sauf que... 

Le patron de Facebook ne s'est pas arrêté à cette phrase. Il a précisé que le projet en question serait une sorte d'alternative au bouton "j'aime" pour permettre aux utilisateurs d'exprimer de la tristesse ou de l'empathie par exemple.

Par ailleurs, comme l'explique Jean Zeid dans France Info numérique, Facebook n'a aucun intérêt à lancer une bouton "je n'aime pas" car "les annonceurs pourraient s’inquiéter de la possibilité offerte aux utilisateurs de critiquer de manière ostensible une publication ou une pub".

(Facebook ne va pas lancer un bouton "je n'aime pas" © Capture d'écran Twitter)