Le vrai du faux numérique, France info

La rumeur sur la taxe du loyer fictif des propriétaires (encore) démentie

Depuis maintenant trois ans, des dizaines d'articles et de pétitions en ligne réclament le retrait d'une mesure... qui n'a jamais été envisagée d'après le gouvernement.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Antoine KrempfRadio France

Mis à jour le
publié le

(Le gouvernement dément une nouvelle fois l'instauration d'une taxe sur le revenu fictif des résidences principales © Capture d'écran actualite.co)

Que dit la rumeur ?

Tout est parti d'une note publiée en septembre 2013 par trois membres du Conseil d'analyse économique, une instance chargée de faire des propositions au chef du gouvernement... mais dont "les opinions exprimées sont celles des auteurs et n'engagent ni le Conseil, ni le président délégué, ni bien entendu le Premier ministre". En l'occurence, la note en question recommande d'augmenter "la fiscalité sur l'immobilier et taxer les loyers implicites nets. A défaut, actualiser les valeurs locatives pour remettre la taxe foncière en ligne avec la valeur effective des propriétés". 

Milliers de partages et pétitions en ligne

Une petite phrase qui été beaucoup commentée dans les médias à l'époque de sa publication (ici ou ou encore ). Quelques mois plus tard, le gouvernement répond une première fois que cette taxe sur le revenu fictif des propriétaires n'était pas envisagé.

Trop tard... la rumeur a commencé à circuler sur les réseaux sociaux. Elle a même connu un regain de popularité ces dernières semaines. Un faux article publié sur le site actualite.co a été partagé plus de 20.000 fois sur Facebook. Il précise que la taxe sera mise en place à partir du 1er janvier 2017. Dans la foulée, plusieurs pétitions en ligne sont lancées pour exiger son retrait. Elles recoltent rapidement des milliers de signatures.

Pourquoi cette taxe ne sera pas lancée le 1er janvier prochain

Une nouvelle fois interrogé par des députés de l'opposition à l'Assemblée nationale sur la question, le gouvernement a une nouvelle fois démenti vouloir mettre en place une taxe sur le revenu fictif des résidences principales. C'est le secrétaire d'Etat au Budget, Christian Eckert, qui s'est chargé de la mise au point : 

 

(Le gouvernement dément une nouvelle fois l'instauration d'une taxe sur le revenu fictif des résidences principales © Capture d'écran actualite.co)