Le sens de l'info, France info

Le sens de l'info. Littérature

Le philosophe et académicien Michel Serres et Michel Polacco parlent littérature. Pour Michel Serres, concrètement, un personnage de littérature est un concentré d’humanité.

00:00-00:00

audio
vidéo
logo
Michel SerresfranceinfoMichel PolaccoRadio France

Mis à jour le
publié le

Poème victorien sur une femme rejetant la proposition en mariage d\'un prétendant. 
Poème victorien sur une femme rejetant la proposition en mariage d'un prétendant.  (DUNCAN1890 / DIGITAL VISION VECTORS / GETTY IMAGES)

Le terme "littérature" est attesté vers 1495 

Un terme attesté dans le Miroir historial de Vincent de Beauvais. Le mot est emprunté au latin litteratura, utilisé déjà utilisé par Cicéron donner un équivalent au grec grammatikê, qui désigne l'ensemble des caractères de l'alphabet et de la grammaire. Pour Cicéron, la littérature est l'état de l'homme qui « a des lettres ». Lorsque, au Moyen Âge, on se préoccupe de la « littérature » des clercs, on entend les voir acquérir des connaissances approfondies en langue latine. La littérature désigne alors un ensemble de connaissances, la possession d'un savoir particulier, ce que recouvre aujourd'hui le mot « culture ».

Du XVIIe siècle datent les usages modernes des mots « littérature » et « littérateur ». À partir du XVIIIème siècle, le mot désigne non plus une qualité que possède l'homme de goût, mais la pratique particulière d'un spécialiste, l'objet de l'activité de l'homme de lettres, du littérateur. Mais ce terme se charge dès son apparition d'un relent négatif : Voltaire préfère parler des « gens de lettres ».

En France, en effet, le terme "littérature"a été longtemps associé à la notion de "belles-lettres"

c'est-à-dire à un art particulier du langage, comprenant la connaissance des principes de la grammaire, de l'éloquence et de la poésie. Dans le sens moderne, apparu au début du XIXe siècle, il qualifie la production écrite relative à un domaine particulier et, avec une valeur positive, une production de l'esprit dans un but esthétique. Cette notion implique un créateur (l'auteur, écrivain ou poète), un objet (le livre), des consommateurs (les lecteurs) et n'est pas séparable de la réflexion sur sa fonction dans la société.

http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/litt%C3%A9rature/66296#w0qPSA04hSuEDy9c.99

http://www.universalis.fr/encyclopedie/ciceron/

http://webtv.hautsdefrance.fr/video6505

http://www.musee-conde.fr/

Poème victorien sur une femme rejetant la proposition en mariage d\'un prétendant. 
Poème victorien sur une femme rejetant la proposition en mariage d'un prétendant.  (DUNCAN1890 / DIGITAL VISION VECTORS / GETTY IMAGES)