Le plus France Info, France info

Corée du Sud : le clonage de chiens en plein boom

L'entreprise sud-coréenne Sooam Biotech est la seule au monde à offrir un service commercial de clonage de chiens : 100.000 dollars pour obtenir une copie de votre animal disparu.

00:00-00:00

audio
vidéo
Radio France

Mis à jour le
publié le

(©)

La clientèle de Sooam Biotech est constituée de** riches clients du monde entier qui envoient à Séoul des échantillons d'ADN prélevés sur leur chien avant sa mort, dans l'espoir inconscient de "ressusciter" leur animal.

Mais la personnalité d'un clone peut être différente de celle de l'original, prévient Hana Song, vétérinaire et chercheuse au sein de la fondation Sooam Biotech : " Les clients trouvent que la personnalité des chiens clonés est très similaire, ils me disent que leur comportement est le même que celui de leur animal décédé. Mais en fait, ces comportements peuvent varier ! C'est la façon dont vous élevez votre chien qui va affecter sa personnalité. "

Sooam Biotech a aussi signé un accord avec la police sud-coréenne pour cloner ses meilleurs chiens policiers. 37 chiots clonés ont ainsi été fournis par l'institut en 2013. Certains de ces clones ont été affectés au contrôle des bagages de l'aéroport international d'Incheon, qui dessert Séoul.

Sooam Biotech ne s'intéresse pas qu'au clonage commercial

Après avoir réussi en 2011 à cloner des bébés coyotes en utilisant des ovocytes de chien, l'entreprise s'est ensuite lancée dans un projet qui relève de la science fiction : cloner un mammouth. L'idée est en théorie très simple : faire porter par une femelle éléphant un embryon cloné de l'animal disparu. Reste à trouver de l'ADN de mammouth...

C'est pourquoi Hana Song et ses collègues sont partis en Sibérie, accompagnés d'une équipe de scientifiques russes : "Aujourd'hui, le permafrost en Sibérie est en train de fondre, et on peut donc trouver beaucoup d'échantillons de mammouths. Nous avons pu découvrir de l'ADN intact dans de la moelle osseuse. Mais, étant donné notre technologie actuelle, nous avons besoin d'une cellule viable entière, et nous sommes toujours en train de la chercher."

Un scientifique contesté

Hwang Woo-suk, le fondateur de Sooam Biotech, est un chercheur très controversé. Il est le premier scientifique au monde à avoir réussi en 2005 le clonage d'un chien, mais a été mis au ban de la communauté scientifique l'année suivante pour avoir falsifié les résultats de ses recherches concernant les cellules souches et le clonage d'embryons humains. Expulsé de son université, il a alors créé son entreprise privée... dont les activités continuent de soulever beaucoup d'inquiétudes.

"Au cours des recherches de la fondation Sooam, de nombreux animaux sont sacrifiés et meurent. Les expériences du professeur Hwang me mettent en colère. Il affirme que ses expériences sur des animaux sont de la science, mais tout ce qu'il fait, c'est jouer avec des êtres vivants. Les régulations contrôlant les expériences animales et le clonage ne sont pas assez sévères en Corée ", souligne Jo Hee-kyung, présidente de l'Association pour la Liberté des Animaux à Séoul. 

(©)