Le pitch start-up, France info

Le pitch start-up. Des ballons solaires pour fournir de l’électricité après une catastrophe

La start-up Zephyr Solar développe une solution qui aurait pu prendre tout son sens après les ouragans aux Antilles : une mini-centrale électrique solaire.   

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoJérôme ColombainRadio France

Mis à jour le
publié le

Julie Dautel, co-fondatrice de Zephyr Solar, est l’invitée du Pitch Start-Up  

Que propose Zephyr Solar ?

Julie Dautel : il s’agit d’une solution d’électrification hors réseau. Cela prend la forme d’un grand ballon, gonflé à l’hélium, recouvert de panneaux photovoltaïques, capables de fournir de l’électricité pour alimenter des équipements embarqués tels que des caméras ou des relais de communication. Un câble relie le ballon au sol afin d’alimenter encore d’autres appareils grâce à l’énergie résiduelle.

A quoi pourrait servir votre ballon solaire ?

Julie Dautel : cela permet de déployer une source d’énergie en à peine une heure, par exemple, sur des zones de catastrophe naturelle. Pas besoin de carburant, contrairement à un groupe électrogène. Actuellement, nous travaillons sur un premier ballon d’une puissance d’environ 500 watts, ce qui est encore modeste, mais nous travaillons sur des projets de ballons plus gros qui pourraient fournir 1 à 10 kilowatts. Cela pourrait permettre d’alimenter un centre de secours, des pompes à eau ou encore un réseau de communication.

Où en êtes-vous du développement ?

Julie Dautel : nous avons réalisé des tests en avril dernier qui se sont très bien passés. Actuellement, nous avons lancé une levée de fonds de 500 000 euros sur la plateforme SoWeFound.