Le pitch start-up, France info

Le pitch start-up. "Aux États-Unis, on vend un produit avant de l’avoir développé"

Fabien Potencier, fondateur de SensioLabs, développe son entreprise sur le marché américain. Il témoigne de son expérience.  

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoJérôme ColombainRadio France

Mis à jour le
publié le

Fabien Potencier, fondateur de SensioLabs, analyse les différences de culture entre la France et les Etats-Unis
Fabien Potencier, fondateur de SensioLabs, analyse les différences de culture entre la France et les Etats-Unis (SensioLabs)

SensioLabs a développé la solution informatique de création de sites Web Symfony, connue dans le monde entier, utilisée par de nombreuses entreprises comme Blabla Car ou Spotify.

"Ici, tout va plus vite"

Fabien Potencier, le CEO de SensioLabs, est installé depuis quelques mois à San Francisco afin de développer sa solution sur le marché américain. "Ici, tout va plus vite, mais c’est très différent de la France", explique-t-il. "On peut rencontrer très facilement toutes sortes de personnes, y compris des stars de la Silicon Valley, et savoir immédiatement s’il est possible de faire des affaires ensemble."

Des différences de financement

En revanche, le français confie que les mentalités et les relations de travail sont très différentes. Selon lui, "Aux États-Unis, une start-up commence par faire travailler des commerciaux pour vendre une solution avant de la mettre réellement au point. En France, au contraire, les entreprises sont souvent créées par des ingénieurs qui préfèrent mettre au point une solution avant de commencer à la vendre. Cela implique des différences en termes de financement."

Fabien Potencier, fondateur de SensioLabs, analyse les différences de culture entre la France et les Etats-Unis
Fabien Potencier, fondateur de SensioLabs, analyse les différences de culture entre la France et les Etats-Unis (SensioLabs)