Le livre du jour, France info

Catherine Locandro : " L'histoire d'un amour "

La vie de Dalida est une suite ininterrompue de tragédies. Dans son nouveau livre, la romancière Catherine Locandro s’est inspirée de l’un des drames auxquels la chanteuse a été confrontée. L’histoire d’une brève passion et d’une rupture brutale. Un roman plein de délicatesse et d’émotion.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Philippe ValletRadio France

Mis à jour le
publié le

(© Héloïse d'Ormesson)

Rome, 10 novembre 1995. Luca, marié, père d'une jeune femme, Guilia, est un professeur de philo sans histoires, qui enseigne depuis quatorze ans dans le même lycée. Pourtant, ce matin-là, quelques minutes avant le début des cours, la lecture d'un article de La Repubblica, qui le ramène vingt ans en arrière, va le bouleverser. Sans refermer le journal, ni payer son café, il part sans but à travers la ville.

En 1967, le jeune Luca est figurant pour une émission de variété de la RAI. Il y rencontre la Chanteuse, diva tristement célèbre pour sa tentative de suicide après la mort tragique de son compagnon, un poète de renom. D'un simple regard, Luca mesure toute la douleur de cette femme. Elle, reconnaît en lui son amour disparu. Il entre ainsi par effraction dans ce c?ur qu'elle pensait éteint. Leur liaison sera aussi secrète que passionnée. Mais rapidement les amants se heurtent à d'infranchissables obstacles, en dépit de la dévotion du jeune homme. La rupture est brutale.

Si la Chanteuse se mue en bienfaitrice, jamais plus leurs chemins ne se croiseront. Huit ans après la mort de la Chanteuse, une biographie révèle la vérité sur leur amour. Luca va devoir faire un choix. Cette histoire, qui a fait de lui un homme à part, l'a tenu à distance du monde. Va-t-il enfin reprendre son existence en main, retenir sa femme sur le point de le quitter, et cesser de se laisser dévoré par le souvenir de cette fulgurante passion ?

Après L'Enfant de Calabre, Catherine Locandro revient avec délicatesse et émotion sur la question de la perte amoureuse et du poids des secrets. Son écriture renferme cette part de vide, cette couleur sépia, qui habite son héros. Un personnage déchiré et poignant, qui a laissé filer sa vie, sans s'y accrocher.

(© Héloïse d'Ormesson)