Le journal des Outre-mers, France info

Le journal des Outre-mers. La route destructrice de l'ouragan Irma aux Antilles

Retour sur le scénario catastrophe de la semaine aux Antilles, avec le passage de l'ouragan Irma. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Tessa GraumanfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Une photo aérienne de  l\'île de Saint-Martin, à l\'arrivée de l\'ouragan Irma, le 6 septembre 2017.
Une photo aérienne de  l'île de Saint-Martin, à l'arrivée de l'ouragan Irma, le 6 septembre 2017. (GERBEN VAN ES / DUTCH DEFENSE MINISTRY / AFP)

De mémoire d'Antillais, jamais un ouragan d'une telle intensité ne s'était abattu sur cette région "habituée" à vivre avec les cyclones.

Mardi, la menace Irma se fait de plus en plus précise aux Antilles

En Guadeloupe, la rentrée scolaire est reportée et les habitants du littoral sont invités à quitter leur maison pour se mettre à l’abri. Message difficile, parfois à entendre… Comme par exemple à Capesterre-Belle-Eau où la municipalité s’est heurtée à la réticence de certains de ses administrés.

L'alerte violette déclenchée mercredi

Mercredi, ce sont finalement les îles du nord, de Saint-Barthélemy et Saint-Martin qui sont frappées de plein fouet par l’ouragan. Des vents de plus de 300km/h, des toits arrachés, des rues inondées.

A Saint-Martin, dans le quartier populaire de Sandy Ground, côté français de l’île, de nombreux habitants ont été évacués et relogés dans des hôtels par les autorités, parfois même du côté hollandais.  

Après le passage de l’ouragan, le temps des secours

Vendredi, des malades du centre hospitalier de Saint-Martin, ainsi que 250 femmes et enfants ont été rapatriés en Guadeloupe. Les évacuations se font au compte-goutte mais certains arrivent à ruser pour quitter l’île dévastée. Exemple avec cette navette. A son bord, une centaine de rescapés. Elle a accosté vendredi soir à Saint-François, sur la côte est de la Guadeloupe. Olivier Lancien de Guadeloupe 1ère était présent.

Couvre-feu à Saint-Martin et Saint Barthélemy jusqu'au mercredi 13 septembre

A Saint-Martin, comme à Saint-Barthélémy, un couvre feu est imposé aux habitants jusqu’à mercredi, côté français. Interdiction de circuler la nuit entre 19h et 7h du matin.
Une mesure prise, notamment, pour faciliter les secours et protéger les populations des pillages qui sévissent désormais dans l’île.        

Une photo aérienne de  l\'île de Saint-Martin, à l\'arrivée de l\'ouragan Irma, le 6 septembre 2017.
Une photo aérienne de  l'île de Saint-Martin, à l'arrivée de l'ouragan Irma, le 6 septembre 2017. (GERBEN VAN ES / DUTCH DEFENSE MINISTRY / AFP)