Le décryptage éco , France info

Le décryptage éco. Le chiffre d'affaires record de LVMH

Le numéro un mondial du luxe LVMH a dépassé les 10 milliards d'euros de ventes en un seul trimestre. Le décryptage de Fanny Guniochet.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Fanny Guinochet (L'Opinion)franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Un magasin Louis Vuitton dans le quartier de Ginza, à Tokyo (Japon).
Un magasin Louis Vuitton dans le quartier de Ginza, à Tokyo (Japon). (TOSHIFUMI KITAMURA / AFP)

Le groupe LVMH vient de totaliser plus de 10,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires entre juillet et septembre. C’est bien au-delà des attentes des analystes.

LVMH, c’est 70 marques – Louis Vuitton, Guerlain, Dior, Sephora ou encore Dom Pérignon. LVMH est le groupe de Bernard Arnault, l’homme le plus riche de France. Son chiffre d’affaires a augmenté de 12% depuis le début de l’année. Tous les segments cartonnent. La mode et la maroquinerie, qui sont la locomotive du groupe avec le vaisseau amiral Louis Vuitton, progressent très bien, +13% en 3 mois ; les parfums et cosmétiques, +17%, ou encore les montres et la joaillerie, +14%, progressent aussi.

Seule petite ombre au tableau, l’activité vins et spiritueux. LVHM fait aussi des champagne etdu cognac et là, la croissance n’est qu’à un chiffre : +4% sur le trimestre. Mais c’est à cause de la nature : les stocks ne sont pas assez nombreux pour répondre à la demande.

Le poids des marchés des pays émergents

On savait que le luxe marchait très fort mais qu’est-ce qui explique une telle progression ? D’abord, la présence de la marque partout dans le monde, aux Etats-Unis, en Europe mais aussi en Asie. L’enseigne profite à plein d’un marché tiré par les classes moyennes des pays émergents. LVHM plait beaucoup à la clientèle asiatique et elle la bichonne. Preuve en est, la marque a ouvert un immense mall en avril dernier à Ginza à Tokyo entièrement consacré au luxe

Ensuite, la stratégie de LVMH repose sur de l’innovation : par exemple Vuitton a lancé en juillet une montre connectée de luxe qui marche très fort.

Une stratégie d'image

Une des clefs de sa réussite est aussi de veiller à sa réputation. LVMH a signé une charte interdisant les mannequins en dessous de la taille 32 pour ses défilés. Elle s’est dotée d’un fonds carbone, pour mieux respecter l’environnement. Elle investit dans l’art : la fondation Louis Vuitton à Paris accueille une partie de la collection du MoMa de New York dans une expo qui ouvre mercredi. Et on a en tête le succès incroyable de l’exposition Chtchoukine qui a accueilli plus d’un million de visiteurs à Paris.

On ne voit pas très bien ce qui pourrait freiner une telle réussite, si ce n’est l’environnement économique mondial des tensions géopolitiques, monétaires, notamment en Asie, qui pourraient l’affecter. Après les attentats de novembre 2015 à Paris, le trafic dans les magasins avait baissé, jusqu’à −50 % mais était vite reparti à la hausse.

Bernard Arnaud n’est pas un triomphaliste. Le PDG a l’habitude de dire "qu’il y a une crise tous les dix ans... et que la prochaine ne devrait pas tarder !"

Un magasin Louis Vuitton dans le quartier de Ginza, à Tokyo (Japon).
Un magasin Louis Vuitton dans le quartier de Ginza, à Tokyo (Japon). (TOSHIFUMI KITAMURA / AFP)