Le Clasico, France info

Le Clasico. "L'UEFA veut prévenir des débordements à Istanbul. Sa décision est préventive pour les Turcs et punitive pour les Lyonnais"

Les invités du "Clasico" sont revenus, mercredi soir, sur la condamnation, avec sursis, de Lyon à la suite des incidents face à Besiktas, l'utilité de l'arbitrage vidéo après le match Real Madrid-Bayern Munich et la fin de carrière de Thierry Dusautoir.

00:00-00:00

audio
vidéo
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Maxime Gonalons, milieu de terrain de l\'OL, mercredi 19 avril 2017, à Istanbul (Turquie).
Maxime Gonalons, milieu de terrain de l'OL, mercredi 19 avril 2017, à Istanbul (Turquie). (BERK OZKAN / ANADOLU AGENCY)

Les Lyonnais condamnés avec sursis

La sanction est tombée mercredi 19 mars. La commission de discipline de l'UEFA a reconnu les supporters des Lyon et Besiktas "responsables" des violences survenues lors de la rencontre. "L'UEFA veut prévenir des débordements à Istanbul. Sa décision est préventive pour les Turcs et punitive pour les Lyonnais", a jugé Joël Szpindel, réalisateur à France Bleu Paris.

L'UEFA exclut de toutes compétitions européennes l'OL et Besiktas en cas de nouvel incident pendant les deux prochaines années

UEFA

dans un communiqué

Surtout, "l'OL avait vraiment le temps d'organiser l'accueil des supporters turcs", a rajouté Baptiste Mandrillon, reporter à VSD. La sanction avec sursis pour les deux clubs est un moindre mal. "On pouvait craindre vraiment beaucoup plus pour l’OL. 100 000 euros d’amende. Si on prend 3 ou 4 matches à huis-clos, cela coûte plus cher", a rappelé Mathieu Delattre, rédacteur en chef à Planète Foot.

Real-Bayern, urgence de la vidéo ?

"Cela fait des années que l’on devrait avoir l’arbitrage vidéo. Cela ne casse pas le rythme du jeu, cela évite la polémique, et ça prend 20 secondes", a pesté le journaliste Florent Féraud. Cette réaction dans Le Clasico fait suite au match entre le Real Madrid et le Bayern Munich. Les Allemands ont été victimes d'un double coup du sort. Il y a eu l'égalisation, signée Cristiano Ronaldo, durant les prolongations. Le joueur madrilène est clairement en position de hors-jeu sur les ralentis.

Sergio Ramos (Real Madrid) répond au tweet de Gérard Piqué (Barcelone) suite au but en position de hors-jeu de Cristiano Ronaldo.
Sergio Ramos (Real Madrid) répond au tweet de Gérard Piqué (Barcelone) suite au but en position de hors-jeu de Cristiano Ronaldo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

L'autre intervient sur le second carton jaune du joueur de l'équipe allemande Arturo Vidal. "Dans son cas, cette situation aurait échappé à la vidéo, car on peut voir un rouge direct avec la vidéo, mais on ne peut pas le faire pour deux cartons jaunes", a tempéré Baptiste Mandrillon, reporter à VSD. 

Pourtant, la vidéo arrive progressivement dans le monde du football. Mardi 28 avril 2017, elle a été testée lors du match Espagne-France avant un possible déploiement pour la Coupe du Monde 2018. Cependant, cette lente avancée n'arrive pas assez vite au regard de la rencontre de mardi soir. "Ce n’est pas la première et la dernière fois que cela se passe. Il faudrait vraiment prendre une décision. Soit oui, soit non", a réagi Mathieu Delattre, rédacteur en chef à Planète Foot.

Dusautoir tire sa révérence

"Je souhaite aujourd'hui dire merci au rugby. Si je suis ému, c'est parce qu'au terme de cette saison, j'arrêterai ma carrière de joueur de rugby. C'est un moment particulier, chargé d'émotions", a déclaré Thierry Dusautoir, mercredi 19 avril, en conférence de presse. C'est la fin d'une riche carrière pour le joueur toulousain.

"Il n'est pas vraiment charismatique. C’est un homme de devoir. Il n’est pas très spectaculaire. Il n'a peut-être pas marqué d’une empreinte le monde du rugby mais il était très important pour le groupe", a relativisé Joël Szpindel, réalisateur à France Bleu Paris. Si l'avis peut paraître surprenant, il n'est pas totalement partagé : "C’était le joueur le plus capé en équipe de France. Guy Novès a dit qu’un monument partait, il a tout dit", a rappelé Mathieu Delattre, rédacteur en chef à Planète Foot.

Maxime Gonalons, milieu de terrain de l\'OL, mercredi 19 avril 2017, à Istanbul (Turquie).
Maxime Gonalons, milieu de terrain de l'OL, mercredi 19 avril 2017, à Istanbul (Turquie). (BERK OZKAN / ANADOLU AGENCY)