Le Clasico, France info

Le Clasico. Dortmund, Monaco, Racing 92 et Stade Français

Les invités du Clasico sont longuement revenus vendredi sur le projet de fusion entre les clubs de rugby du Racing 92 et du Stade Français. Ils ont également évoqué le tirage au sort de la Ligue des champions et l'élection du président de la Fédération française de football. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Les joueurs du Racing 92 Dimitri Szarzewski et du Stade Français Pascal Papé après la réunion de la Ligue nationale de rugby le 17 mars 2017.
Les joueurs du Racing 92 Dimitri Szarzewski et du Stade Français Pascal Papé après la réunion de la Ligue nationale de rugby le 17 mars 2017. (ARNAUD JOURNOIS / MAXPPP)

Max Guazzini, ancien président du stade Français, David Aiello, journaliste à Yahoo sports, David Reyrat, chef du service des sports au Figaro, Jean-Pierre Garuet, ancien pilier du Stade Montois et du XV de France, et Daniel Herrero, ancien entraîneur - entre autre - du R.C. Toulon, étaient les invités du Clasico vendredi 17 mars. Au coeur des débats : la fusion prévue entre les clubs du Racing 92 et du Stade Français. 

Monaco jouera Dortmund

Après avoir sorti le club anglais de Manchester City, Monaco essaiera de se qualifier pour les demi-finales de la Ligue des champions en Allemagne. Le tirage au sort a relativement épargné vendredi 16 mars les Monégasques, qui affronteront  le Borussia Dortmund en quart de finale le mardi 11 avril. 

Les joueurs de l'AS Monaco disputeront le match retour à domicile, une semaine plus tard, le mercredi 19 avril. Grâce à ce tirage, ils évitent les trois derniers vainqueurs de la Ligue des champions. L'Atletico Madrid rencontrera Leicester, tandis que la Juventus affrontera le FC Barcelone. 

Le Racing 92 et le Stade Français entrent en résistance

C'est une affaire qui fait trembler le rugby français depuis lundi 13 mars : le Racing 92 et le Stade Français devraient fusionner. Supporters et personnels sont partagés entre la colère et l'incompréhension. La Fédération française de rugby, présidée par Bernard Laporte s'est également opposée à ce projet, porté par les deux présidents de clubs, Jacky Lorenzetti et Thomas Savare.

Les joueurs du Stade Français se sont déclarés en grève. Ils sont soutenus par d'anciens sportifs du club, comme Pierre Rabadan, par ailleurs conseiller à la mairie de Paris. "Ce projet remet beaucoup de choses en questions, suscite des interrogations" s'est-il inquiété. Au-delà "des enjeux sportifs", "il y a des enjeux pour chaque joueur, pour leur famille, et pour tout l'environnement qui travaille dans les deux clubs." a-t-il indiqué. 

La ville de Paris, comme moi, s'inquiète du devenir des joueurs, des staffs, des salariés du club.

Pierre Rabadan, ancien joueur du Stade Français et conseiller aux sports de la ville de Paris

"Il y a une réaction collective unanime qui force le respect." Pierre Rabadan, ancien joueur du Stade Français et conseiller aux sports à la ville de Paris.
--'--
--'--

Deux matchs du Top 14 prévus samedi 18 mars ont été annulés : Castres devait affronter le Stade Français, et Montpellier le Racing 92. Les rencontres ont été reportées "à une date ultérieure" par la Ligue nationale de rugby, réunie vendredi 17 mars. "Nous avons estimé que c'était la meilleure solution pour à la fois donner du temps au temps, et conserver une certaine équité sportive pour la fin du championnat" a expliqué Paul Goze, le président de la Ligue.

Il a toutefois précisé que cette décision était exceptionnelle. 

Pour que cela soit bien clair : il n'y aura pas un deuxième report de matchs, c'est fini.

Paul Goze, président de la Ligue nationale de rugby

Il a ajouté : "À partir de là, chacun prendra ses responsabilités." Le club de Montpellier a d'ores et déjà pris les siennes : il a saisi le tribunal administratif pour faire annuler... l'annulation du match. 

"Le non report aurait surtout désavantagé l'ensemble des concurrents" - Paul Goze, président de la Ligue nationale de rugby.
--'--
--'--

Quel patron pour le foot français ? 

Le nouveau patron du football français sera élu samedi 18 mars. Quatre candidats se sont présentés : le président sortant, Noël Le Graet, le président de Nancy, Jacques, Jacques Rousselot, Éric Thomas, le président de l'Association française du football amateur (AFFA) et David Donadei.



Les joueurs du Racing 92 Dimitri Szarzewski et du Stade Français Pascal Papé après la réunion de la Ligue nationale de rugby le 17 mars 2017.
Les joueurs du Racing 92 Dimitri Szarzewski et du Stade Français Pascal Papé après la réunion de la Ligue nationale de rugby le 17 mars 2017. (ARNAUD JOURNOIS / MAXPPP)