Le brief politique , France info

Le brief politique. Emmanuel Macron s'envole vers Saint-Martin pour faire taire les critiques

Le président de la République, Emmanuel Macron, décollera lundi soir pour l'île de Saint-Martin, dévastée par l'ouragan Irma. Il veut faire taire les critiques qui dénoncent le manque de moyens déployés sur place.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Anne-Laure DagnetRadio France

Mis à jour le
publié le

Emmanuel Macron.
Emmanuel Macron. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Emmanuel Macron s’envolera lundi 11 septembre, dans la soirée, pour l'île de Saint-Martin. Le président de la République a décidé d’aller sur place alors qu’une polémique a pris de l’ampleur tout le week-end.  L’opposition s’est relayée pour critiquer le manque de moyens déployés avant et après le passage de l’ouragan Irma.

C’est Marine Le Pen qui a ouvert le bal, depuis Brachay (Haute-Marne) où la patronne du Front national a fait sa rentrée politique, samedi. "Rien n'a été prévu, rien n'a été anticipé. Les moyens de secours et de maintien de l'ordre sont tout à fait insuffisants", a-t-elle assurée. Dimanche, ce sont Les Républicains et le patron de La France insoumise qui ont pris le relais. Éric Ciotti a relayé lui aussi la colère des habitants de Saint-Martin, isolés et soumis aux pillages.

L'État n'assume pas son rôle parce qu'il n'y a pas suffisamment de moyens de protection

Éric Ciotti, député Les Républicains des Alpes-Maritimes

à franceinfo

Le député Les Républicains réclame une commission d’enquête parlementaire qui "devra établir si tout a été fait" pour porter assistance aux populations. Même requête de la part de Jean-Luc Mélenchon, qui veut "savoir si on a prépositionné des forces militaires et civiles en nombre suffisant alors qu'on savait que l'ouragan arrivait". Réponse de l'État dimanche soir : "Nous ne voyons aucun inconvénient à ce que des commissions parlementaires puissent être créées", a assuré Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur, après une réunion de crise à l'Élysée. "L'État, depuis le début, a fait face à la situation et a prévenu le pire", a-t-il affirmé. 

A suivre lundi 11 septembre

Emmanuel Macron sera lundi à Toulouse pour défendre sa politique du logement après la baisse des aides personnalisées au logement (APL). Le Premier ministre Édouard Philippe sera dans les Deux-Sèvres pour présenter les mesures fiscales en faveur des entreprises.

La note du brief : 10 pour Edouard Philippe

C'est l'information du brief : Édouard Philippe est descendu dans l’arène mercredi 6 septembre pour motiver les candidats aux élections sénatoriales de La République en marche. Il a rencontré une quarantaine de têtes de liste au siège du mouvement et il les a boostées. "On a besoin de vous…Il nous faut un maximum d’élus pour lancer nos réformes", a-t-il plaidé, notamment celles qui nécessitent une réforme de la Constitution pour lesquelles l’exécutif aura besoin des 3/5e des parlementaires.

Le Premier ministre leur a demandé de ne pas être sur la défensive et de ne pas parler seulement des budgets et de l'économie. La mission est difficile pour les élus locaux qui doivent justifier la baisse de la taxe d’habitation et les économies demandées aux collectivités. C'est donc un 10/20 pour Édouard Philippe en chef de la majorité.

Emmanuel Macron.
Emmanuel Macron. (LUDOVIC MARIN / AFP)