Le brief éco, France info

Le brief éco. Premier G20 sous influence de Donald Trump

Les ministres des Finances du G20 sont réunis vendredi et demain en Allemagne. Leur première réunion depuis l'élection de Donald Trump.

00:00-00:00

audio
vidéo
logo
franceinfoLise JollyRadio France

Mis à jour le
publié le

Le secrétaire d\'Etat au Trésor américain, Steven Mnuchin, lors d\'une conférence de presse à Berlin, en vue du G20 de Baden Baden, le 16 mars 2017.
Le secrétaire d'Etat au Trésor américain, Steven Mnuchin, lors d'une conférence de presse à Berlin, en vue du G20 de Baden Baden, le 16 mars 2017. (FELIPE TRUEBA / EPA)

Les ministres des Finances du G20 se réunissent vendredi 17 mars et samedi 18 à Baden Baden, en Allemagne. Il ne s’agit pas d’un sommet entre chefs d’Etats et de gouvernements mais cette réunion n’en est pas moins hautement symbolique.

C’est la première réunion du G20 – les 19 pays les plus riches de la planète, plus l’Union européenne – depuis l’élection de Donald Trump. Et pendant que les ministres se retrouveront à Baden Baden, Angela Merkel sera à Washington pour rencontrer Donald Trump. Cela ne doit rien au hasard.

Trump au centre des discussions

L’objectif est de relancer la gouvernance mondiale et de tenter de convaincre le nouveau président américain de ne pas sombrer dans son délire protectionniste. Les grands argentiers de la planète à Baden Baden, Merkel à Washington, chacun son rôle.

Pourquoi tant de zèle de la part de l’Allemagne et de sa chancelière ? La réponse est très simple. Les pays membres du G20 représentent à eux seuls les trois quarts des exportations mondiales, et l’Allemagne est le premier excédent commercial, devant la Chine. Traduction : si on ferme les frontières commerciales comme le veut Trump, cela déclenchera des réactions en chaîne. Pas bon pour les commandes de l’Allemagne sur ses grands marchés.

Les oreilles de Donald Trump vont siffler 

L’ombre de Donald Trump va planer sur la réunion du G20 à plus d’un titre, via deux responsables américains envoyés à Baden Baden. Les Etats-Unis seront représentés par le secrétaire d’Etat au Trésor (le ministre américain des Finances), Steven Mnuchin. Incarnation du Trump’s boy, il est producteur de films et investisseur, haut cadre pendant 17 ans à la tristement célèbre banque Goldman Sachs, qui a participé au déclenchement de la crise financière mondiale en 2008. Présent, également, le représentant au Commerce, Robert Lighthizer, qui connaît les conflits anti-dumping avec la Chine comme le fond de sa poche. La Chine qui sera l’alliée objective de l’Allemagne pendant la rencontre dans la station thermale du Bade Wurtemberg.

Cette réunion de ministres, sans les chefs d'Etats, est un peu comme si des patrons d'entreprises confiaient à leurs directeurs généraux le soin d’aller déminer le terrain d’une future rencontre à hauts risques. Cette dernière, qui s’annonce très tendue, est programmée à Hambourg, toujours en Allemagne, au mois de juillet. Cette fois en présence de tout le gotha mondial.

Le secrétaire d\'Etat au Trésor américain, Steven Mnuchin, lors d\'une conférence de presse à Berlin, en vue du G20 de Baden Baden, le 16 mars 2017.
Le secrétaire d'Etat au Trésor américain, Steven Mnuchin, lors d'une conférence de presse à Berlin, en vue du G20 de Baden Baden, le 16 mars 2017. (FELIPE TRUEBA / EPA)