Le brief éco, France info

Le brief éco. Du mieux pour les finances locales en 2016

Les recettes locales ont augmenté en 2016, selon Christian Eckert, le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Economie et des Finances.

00:00-00:00

audio
vidéo
logo
franceinfoEmmanuel CugnyRadio France

Mis à jour le
publié le

Christian Eckert, secrétaire d\'État auprès du ministre de l\'Economie et des Finances, à l\'Assemblée nationale à Paris, le 15 février 2017.
Christian Eckert, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Economie et des Finances, à l'Assemblée nationale à Paris, le 15 février 2017. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Les premiers chiffres des finances des collectivités locales pour 2016 sont plutôt encourageants. Christian Eckert , secrétaire d'État auprès du ministre de l'Economie et des Finances, l’a annoncé mardi 14 février devant la Commission des Finances à l’Assemblée nationale. Faut-il prendre ces déclarations pour argent comptant ? 

L’argument ne manquera pas d’interpeller en pleine campagne pour la présidentielle. Certains élus y verront une opération séduction du gouvernement après la très polémique réforme territoriale. Mais si on regarde la bouteille à moitié pleine, une partie de ces bons résultats revient à ces élus de terrain car qui dit amélioration, dit efforts réalisés.

Sources du redressement des finances locales

Sans faire une lecture exhaustive des livres de comptes des collectivités, regardons simplement sur quoi repose l’amélioration dont parle Christian Eckert. Les recettes de fonctionnement des communes, départements et régions, ont largement dépassé leurs dépenses courantes. Plus de recettes et moins de dépenses. Cela fait un excédent en hausse de près de 10% en 2016.

Nuances

Si les recettes locales ont augmenté, c’est que les impôts locaux ont augmenté (en moyenne). Il faudra attendre les chiffres définitifs publiés fin mars pour savoir qui ont été les premiers contributeurs : les particuliers (à travers les taxes foncières et d’habitation, par exemple), ou les entreprises (avec les différentes cotisations sur la valeur ajoutée, impôts sur les surfaces commerciales, contribution économique territoriale qui remplace l’ancienne taxe professionnelle, etc.).

Deuxième point qui ressort des chiffres communiqués par Christian Eckert : malgré l’oxygène emmagasiné l’an dernier, les collectivités ont continué de couper dans leurs investissements. Moins 2 % d’investissements en 2016 contre moins 6 % en 2015. Si ce sont des ronds-points en moins, ce n’est pas trop gênant. Attendons fin mars pour voir le détail des chantiers qui en ont fait les frais.

Attention aux effets d’annonce

Les annonces de ce genre, c’est un peu comme les trains à la SNCF : une nouvelle peut en cacher une autre. Quoi qu’il en soit, il est difficile de dire quelle place le débat sur les finances locales occupera dans la campagne pour la présidentielle. Certains candidats l’ont inscrit à leur programme. Mais cela fait partie des sujets très sensibles auprès de l’électorat dans les régions, particuliers comme chefs d’entreprises.

Christian Eckert, secrétaire d\'État auprès du ministre de l\'Economie et des Finances, à l\'Assemblée nationale à Paris, le 15 février 2017.
Christian Eckert, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Economie et des Finances, à l'Assemblée nationale à Paris, le 15 février 2017. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)