Le 17 / 20 numérique, France info

Un fondateur de Microsoft accusé d'avoir détruit un récif de corail protégé

Plus précisément, c'est le yacht de Paul Allen qui est pointé du doigt pour la destruction de récifs coralliens protégés depuis des décennies.

Radio France

Mis à jour le
publié le

(©)

Paul Allen, l'un cofondateur de Microsoft, possède l'un des plus grands yachts du monde : plus de 90 mètres au bas mot. Tatoosh, c'est le petit nom du bateau, comprend une piste d'atterrissage pour hélicoptères, un terrain de basket, une piscine et une salle de cinéma. Son personnel est composé de 35 membres d'équipage.

Tatoosh est accusé depuis hier d'avoir détruire un récif de corail dans les îles Caïmans dans une zone protégée depuis 30 ans. Paul Allen n'était pas sur le bateau à ce moment-là, ce qui n'a pas empêché l'ancre et sa chaîne de ravager environ 1.300 mètres carrés de récif et endommagé plus de 80% du corail de la région. Paul Allen, via sa société Vulcan Ventures Inc, s'est défendu en publiant une déclaration affirmant que le jour où les dommages ont été subi, le 14 Janvier dernier, l'équipage ne faisait que suivre les instructions de l'Administration portuaire locale, et que lorsque l'équipage a été alerté par un plongeur que la chaîne de l'ancre "pouvait avoir induit un impact sur le corail dans la zone", l'équipage avait rapidement, et de sa propre initiative, relocalisé leur position pour s'assurer que le récif soit protégé.

Paradoxalement, Vulcan Ventures Inc et Paul Allen ont une longue histoire dans la conservation des océans, y compris un projet de recherche visant à stabiliser et à restaurer les récifs coralliens. C'est loupé. Une enquête menée par les autorités locales est en cours.

(©)